Fossile

Paresseux géant

Megatherium americanum

À l’échelle des temps géologiques, le Megatherium s’est éteint récemment et a même connu les premiers peuplements humains d’Amérique du Sud.

Paresseux géant - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - A. Iatzoura

Nous connaissons aujourd’hui deux genres de paresseux, mais dans les derniers cent mille ans, on n’en comptait pas moins d’une vingtaine. Parmi eux, Megatherium, figure incontournable du groupe, pesait jusqu’à 4 t, vivait au sol et ne montrait certainement pas la même économie d’énergie ni la même lenteur que ses cousins actuels, arboricoles. Ce sont pourtant ces derniers qui ont survécu jusqu’à nos jours !

Megatherium est un paresseux géant de la mégafaune ayant peuplé l’Amérique du Sud entre – 40 000 et – 10 000 ans. Les paresseux sont des xénarthres, groupe de mammifères placentaires connus dès la fin du Paléocène, il y a - 55 millions d’années. Ces derniers existent encore aujourd’hui sur les continents nord et sud-américains : ce sont les tatous, les paresseux et les fourmiliers.

Présenté à l’origine sur ses quatre pattes, Megatherium a été redressé par Albert Gaudry afin de le rendre plus imposant : il s’appuie ainsi sur un arbre de fer et de ciment. Cette posture est en fait « une réponse de Normand » au débat de savoir si Megatherium était bipède ou quadrupède. Une question que les paléontologues se posaient à l’époque et qui n’est toujours pas tranchée.

Guillaume Billet

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Gingko digita sur fond noir
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Libellule géante fossilisée sur fond blanc
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Fossile de plésiosaure sur fond noir
    Dans les réserves