Moulage

Placoderme

Dunkleosteus terelli

Dunkleosteus est le premier méga-prédateur connu. Long de 8 m, puissamment musclé et armé d’une mâchoire acérée, il chassait ses proies dans les mers du Dévonien.

Fossile de placoderme

Placoderme - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - A. Iatzoura

Le monde était alors très différent. Sur les continents, pas de fleurs, pas de forêts, pas de dinosaures – qui apparaîtront plus de 100 millions d’années plus tard ! –, mais une vie luxuriante dans les océans. Les placodermes étaient les vertébrés dominants du monde marin. Très abondants et diversifiés, ils fréquentaient aussi bien les récifs, les deltas, que le grand large. Leurs régimes alimentaires étaient d’une grande diversité : certains étaient brouteurs d’algues, d’autres broyeurs de mollusques, d’autres encore carnivores. 

Leur nom de « placoderme » vient de leur peau couverte de plaques. En effet, ces poissons présentent une épaisse cuirasse osseuse sur la tête et le thorax. Ces plaques leur permettaient de protéger leurs organes vitaux (yeux, cerveau, cœur, etc.) des attaques des prédateurs, pouvant parfois être leurs congénères.

Leurs mâchoires ressemblent à d’énormes pinces coupantes, grâce auxquelles les proies étaient coupées en deux. Les deux mâchoires sont constituées d’os aux bords tranchants, dentelés, mais non dentés. Les placodermes sont parmi les premiers poissons à avoir des mâchoires, mais étonnamment celles-ci étaient dépourvues de dents ! 
Dunkleosteus ? Un très vieux poisson édenté, mais non moins redoutable… 

Gaël Clément

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Gingko digita sur fond noir
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Libellule géante fossilisée sur fond blanc
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Fossile de plésiosaure sur fond noir
    Dans les réserves