Qu'est-ce qu'un arthropode ?

Crabes et abeilles appartiennent au même ensemble d'espèces, l'embranchement des arthropodes. Étonnant, non ? C'est qu'ils partagent de nombreuses caractéristiques, à commencer par un exosquelette articulé.

Un arthropode est un animal facilement reconnaissable. Son corps est enveloppé d'une sorte d'armure extérieure, un exosquelette. Cette carapace est composée en grande partie de chitine, un glucide proche de la cellulose. Chez les arthropodes terrestres, comme les hannetons ou les abeilles, elle reste flexible et résistante. Chez les arthropodes aquatiques, comme les écrevisses ou les crabes, la chitine est calcifiée et plus dure.

Articulés de la tête aux pieds

Le corps des arthropodes est composé de segments successifs qui se ressemblent, comme les dizaines d'anneaux des mille-pattes. La structure corporelle peut être plus simple et comporter seulement trois parties principales ou tagmes (tête, thorax et abdomen), comme chez les abeilles. De chacun de ces tagmes émergent des paires d'appendices : des antennes, des mandibules, des pattes. On recense ainsi des arthropodes à six pattes (les insectes), à huit pattes (araignées, acariens), ou même des centaines de pattes (mille-pattes).

Pour mouvoir ce corps engoncé dans son armure, les arthropodes disposent d'articulations. C'est d'ailleurs de là que vient l’origine de leur nom : du grec « arthron », qui signifie articulation, et « podos », les pieds. Ce sont des animaux aux pieds articulés !

Une mue pour changer d'armure

Comme cette carapace n'est pas élastique, les arthropodes doivent en changer quand ils grandissent ou quand ils changent de forme. Ils muent, laissant tomber l'ancien exosquelette tandis qu'ils en développent un autre. Cela arrive aussi bien aux crabes ou aux scolopendres lors de leur croissance, qu'aux abeilles lorsqu’elles passent de leur état de larve à leur forme adulte.

Pleins de vides

Sous l’exosquelette, un liquide appelé l’hémolymphe joue le rôle de notre sang et diffuse les nutriments dans tout le corps. Chez les arthropodes aquatiques, l’hémolymphe transporte aussi l’oxygène vers les muscles. Chez les arthropodes terrestres en revanche, cet apport d’oxygène se fait par des cavités internes dans lesquelles l’air extérieur circule au gré des mouvements de l’abdomen.

Sur tous les continents

Les arthropodes sont apparus il y a 540 millions d'années environ. Ils forment un embranchement dans la classification des espèces vivantes, au sein duquel les taxonomistes distinguent plusieurs sous-embranchements, essentiellement les myriapodes (ou mille-pattes), les insectes (dotés de six pattes, comme les fourmis ou les guêpes), les arachnides (dotés de huit pattes comme les araignées, scorpions et acariens), les crustacés (homards, crabes, cloportes...).

Il y a 420 millions d'années, ce sont probablement des arthropodes qui furent les premiers animaux à sortir de l'eau pour marcher sur la terre ferme.

Capables de s'adapter à de nombreuses niches écologiques et de supporter des conditions de vie extrêmes, ils ont aujourd'hui colonisé tous les continents, les prairies, les forêts, les déserts, les montagnes, les villes, le fond des mers... Ils sont tellement nombreux qu'ils représentent 80 % de la biodiversité animale.

Dossier rédigé en octobre 2022. Remerciements à André Nel, paléoentomologiste et professeur au Muséum national d’Histoire naturelle.

    Quoi de neuf au muséum ?
    Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'Homme et la nature.