Grande Galerie de l’Évolution

Ouvert tous les jours, sauf le mardi

Ils ne parlent pas mais disent tout de la vie. Ce sont les spécimens de la Grande Galerie de l’Évolution. Un lieu mythique ouvert en 1994, où la modernité tutoie l’histoire et la science, pour conter la grande aventure de la biodiversité.

Lieu emblématique du Muséum national d'Histoire naturelle, la Grande Galerie de l'Évolution regroupe environ 7 000 spécimens plus vrais que nature.

© MNHN - F. Dubos, S. Pagani - 2014

Plus vrais que nature : « Revivre », les animaux disparus en réalité augmentée

Une surprise de taille vous attend au sein de la salle des espèces menacées et disparues de la Grande Galerie de l’Évolution. Un dispositif inédit de réalité augmentée fait revivre sous vos yeux plusieurs spécimens uniques au monde. Ne manquez pas ce rendez-vous ludique et instructif. Seul, en famille, entre amis, vous avez le choix !

Plongée en apnée !

Au rez-de-chaussée, trois squelettes de mammifères marins vous accueillent : baleine australe, rorqual bleu et cachalot sont gigantesques. Plus loin, c’est Wheke, le calmar géant, qui déploie ses tentacules. Autour de vous se faufilent bancs de thons et de maquereaux. Vous êtes entré dans le monde du silence. Voyez comme la vie s’épanouit dans l’obscurité des abysses, de quelle façon sont construits les récifs coralliens, comment les espèces du littoral vivent au rythme des marées et de la lumière.

Narval du Duc d'Orléans - Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - B. Faye

Vue d'ensemble du milieu marin - Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - B. Faye

Requin pèlerin - Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - B. Faye

Vitrine du littoral (Gorgone) au niveau du milieu marin - Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - B. Faye

D’une terre à l’autre

Les espèces terrestres s’adaptent aussi. Au premier niveau, l’éléphant conduit la caravane des animaux de la savane africaine. Les gros mammifères et leurs prédateurs s’emboîtent le pas. Des buffles, bubales, gnous, girafes et zèbres, des hyènes, lycaons, lions et guépards : devinez qui mange qui.

Après la savane, direction l’Amérique du Sud. Parmi les locataires de la haute sculpture métallique qui reproduit l’étagement de la forêt tropicale, vous les reconnaîtrez peut-être : en bas, les tapir, tamanoir, tatou, anaconda et jaguar ; plus haut, dans la canopée, paresseux, ara bleu et chat margay.

Le voyage continue sous d’autres latitudes. Tout semble distinguer la faune saharienne (dromadaire, gazelle et renard des sables) de celle de l’Arctique ou de l’Antarctique (ours blanc, manchot empereur et phoque du Groenland). Excepté leurs conditions de vie extrêmes !

Grande Galerie de l'Évolution - Vue d'ensemble de la Caravane africaine

© MNHN - B. Jay

Girafe et girafon de la Caravane africaine - Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - B. Faye

Caravane africaine - Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - J.-C. Domenech

Panthère de Chine, Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - J.-C. Domenech

Caravane africaine - Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - B. Faye

Éléphant et éléphanteau de la Caravane africaine - Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - J.-C. Domenech

Caravane africaine - Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - A. Iatzoura

L’aventure de l’évolution

Aux balcons supérieurs, vous en saurez plus sur la diversité des espèces. Comment ? En découvrant l’histoire des organismes vivants et l’aventure des naturalistes qui l’ont décryptée. C’est le moment de vous pencher sur les secrets dévoilés par l’observation et l’étude de l’anatomie, des fossiles et des molécules. Faites connaissance avec Lamarck, Darwin et Mendel. Apprenez des notions essentielles pour comprendre les mécanismes de la vie : théorie de l’évolution, lois de la génétique, liens de parenté ou encore classification des espèces…

Et l’Homme dans tout cela ?

Son emprise sur la nature est rythmée par des évolutions techniques modifiant sa façon de se nourrir ou de se déplacer : cueillette, chasse, pêche, domestication des espèces, modification des paysages, pollutions… Dès son apparition, les changements se mesurent en dizaines et non plus en millions comme pour les temps géologiques. Le deuxième niveau de la Grande Galerie de l’Évolution vous incite ainsi à réfléchir sur la préservation de la nature.

Ce questionnement se poursuit dans une salle émouvante, celle des espèces menacées et disparues. Le Panda géant décrit et expédié à Paris par le père David au XIXe siècle y a trouvé sa place. Ce « grand chat-ours », comme le nomme les Chinois, forme avec un autre spécimen du Muséum la série type de l’espèce Ailuropoda melanoleuca, la référence mondiale des scientifiques ! Et si le tigre de Tasmanie – un marsupial qui ressemble à un loup - a disparu, celui de Sumatra peut encore être sauvé…
Laissez-vous émerveiller.

Salle des espèces menacées et disparues, Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - J.-C. Domenech

Panda géant - Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - J.-C. Domenech

Lion de Barbarie et lion du Cap, Grande Galerie de l'Évolution

© MNHN - J.-C. Domenech

Un lieu mythique

La Grande Galerie aussi a connu de nombreuses évolutions et vous accueille, depuis 2014, sous une lumière et dans une ambiance sonore naturalistes, celles d’une journée dans la savane, de l’aube au crépuscule, traversée par un orage violent, des cris d’animaux et bourdonnements d’insectes. La magie du lieu créé par Jules André en 1889 reste intacte : une nef immense cernée de trois balcons éclairés par une verrière de 1 000 m² témoignent de l’architecture métallique de l’époque. La fonte et le verre mélangés aux boiseries se combinent à du matériel moderne : leds, écrans, pour mieux valoriser des collections restaurées. Les escaliers monumentaux vous sont désormais accessibles et réservent bien des surprises : maquettes, statues, bustes et même tombeaux...

Grande Galerie de l'Évolution - Vue d'ensemble de la Caravane africaine

© MNHN - B. Faye

La révolution muséologique

Pour sa réouverture en 1994, la Grande Galerie de l’Évolution a connu de vraies transformations. Rénové par les architectes et scénographe Borja Huidobro, Paul Chemetov et René Allio, l’espace grandiose est chargé d’émotions. Avec une approche muséologique entièrement repensée, les collections portent désormais un message essentiel : la diversité résulte de la longue évolution des organismes vivants dans une multiplicité de milieux qu’il nous appartient de préserver. Vous aurez sûrement cette idée en tête après la visite. N’oubliez pas de la relayer et de l’appliquer en sortant…

Grande Galerie de l'Évolution - Vue du toit des Grandes Serres du Jardin des plantes

© MNHN - A. Iatzoura

En ce moment

Avatar Jardin des Plantes

Animations, visites guidées, ateliers... Composez votre programme à la Grande Galerie de l’Évolution !

Comment venir

36 rue Geoffroy Saint-Hilaire
75005 Paris

valhuber@mnhn.fr

Notes de bas de page