Collections d’œuvres d’art et d’objets

Les collections d’œuvres d’art et d’objets sont liées à l’histoire du Muséum et aux activités de ses nombreux savants. Les statues du Jardin des Plantes, le Cabinet de curiosités Bonnier de la Mosson et la Collection des vélins, comme d’autres ensembles moins connus – la collection de cires anatomiques, botaniques et malacologiques ou les globes célestes et terrestres de Coronelli – témoignent des liens étroits entre les arts et les sciences.

Présentation

Le Jardin des Plantes est un écrin de pierre et de verdure pour des œuvres d’art commandées par l’État désireux de manifester son soutien symbolique au progrès scientifique. On peut ainsi y admirer plusieurs sculptures majeures des XIXe et XXe siècles représentant des personnages illustres, comme l'emblématique Monument à Georges Buffon signé Jean Carlus (1907), des figures naturalistes, des allégories ou des animaux, tel le surprenant Dénicheur d'ourson d'Emmanuel Frémiet (1850).

Les bâtiments sont décorés de peintures murales telles les toiles peintes par François-Auguste Biard au milieu du XIXe siècle pour illustrer l'expédition française au Spitzberg en 1839, visibles dans le vestibule de la galerie de Minéralogie et de Géologie. À l'entrée de la Grande Galerie de l'évolution, sont aujourd'hui accrochées les deux toiles peintes par Raoul Dufy en 1939 pour orner la nouvelle singerie du Jardin des Plantes : Les explorateurs et Les savants.

Quant aux boiseries sculptées du cabinet de curiosités constitué au XVIIIe siècle par le collectionneur Joseph Bonnier de La Mosson, elles témoignent de la beauté des décors des cabinets d’histoire naturelle français, ancêtres des muséums d’histoire naturelle et des musées.

Les œuvres d’art conservées par les bibliothèques du Muséum révèlent l’importance, dans les sciences de la nature, de la représentation figurée par la peinture ou le dessin, à l’image de l’exceptionnelle Collection des vélins. Initiée au XVIIe siècle par Gaston d’Orléans, frère du roi Louis XIII, cette collection est le fruit d’un travail de près de trois siècles destiné à constituer un répertoire illustré du vivant. Sous le contrôle des savants du Jardin du Roi puis du Muséum, les artistes ont peint plantes et animaux sur vélin, un parchemin très fin réalisé à partir d’une peau de veau mort-né. Alliant exactitude scientifique et virtuosité artistique, cet ensemble de 7 000 peintures est un témoignage unique du dialogue entre les sciences et les arts. Un important ensemble de dessins et d’aquarelles réunit également les planches préparatoires de grands travaux scientifiques publiés dans la première moitié du XIXe siècle, des dessins scientifiques servant de matière première à la recherche ou des dessins de spécimens observés sur le vif ou en collection par les naturalistes et dessinateurs scientifiques.

Les objets personnels et les instruments scientifiques des savants reflètent la variété de leurs missions et activités. La boîte d’herborisation ayant appartenu à Antoine-Laurent de Jussieu ou l’électroscope à feuille d’or utilisé par Henri Becquerel nous renseignent sur l’avancée des techniques de leur temps. D’autres objets provenant d’expéditions scientifiques, comme la barre de navigation brisée du Pourquoi pas ? dernier bateau du commandant Charcot, racontent l’histoire et les aléas de la recherche sur le terrain. L’activité d’enseignement s’incarne également dans les collections d’objets pédagogiques, telles les maquettes d’outils agricoles utilisées par le professeur André Thouin au début du XIXe siècle, ou les collections de cires botaniques, malacologiques ou humaines.

Des événements marquants de l’institution sont également représentés sous diverses formes : médailles commémoratives, objets décoratifs ou du quotidien tels un diorama, des assiettes, une bonbonnière ou un fer à repasser, produits de la « girafomania » suscitée par la célèbre girafe Zarafa offerte en 1826 au roi Charles X.

Historique

Née de la création du Jardin royal des plantes médicinales au XVIIe siècle, enrichie par des attributions au tout nouveau Muséum d’histoire naturelle pendant la Révolution française, cette vaste collection de peintures et d’œuvres graphiques, de sculptures, de pièces de mobilier, d’objets usuels ou mémoriels, ainsi que d’instruments scientifiques s’est continuellement enrichie au fil de l’histoire du Muséum par des dons et des achats, mais également grâce à la commande publique, au dispositif du 1 % artistique ou à des dépôts d’institutions ou de sociétés savantes.

Contact et modalités de consultation

Les œuvres d’art, instruments scientifiques et objets de collection sont signalés dans le catalogue Calames.

Les modalités de consultation de ces collections sont à retrouver sur le site Internet des bibliothèques du Muséum.

Pour toute question, contactez le service de renseignement à distance.

Les objets de collection

Découvrez une sélection d'objets faisant partie de nos collections d’œuvres d’art et d’objets.

Dans les réserves
Dans les réserves
Bibliothèques du Jardin des Plantes
Dans les réserves
Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes
Jardin des Plantes

Notes de bas de page