Sculpture

Hippopotame de François Pompon

Dépositaire du legs de l’artiste François Pompon, le Muséum conserve aujourd’hui dans ses collections une quarantaine de sculptures de petit format et trois statues grandeur nature du sculpteur animalier.

Hippopotame, sculpture de François Pompon (1855-1933)

© MNHN - F. Jakubowicz

L’imposant plâtre de l’Hippopotame, qui accueille les visiteurs au rez-de-chaussée de la Bibliothèque centrale, a été saisi sur le vif par l’artiste lors d’une de ses visites quotidiennes à la Ménagerie du Jardin des Plantes. Pompon croqua en dessin, dans une attitude familière, ce pensionnaire de la Rotonde des herbivores, puis le modela dans la glaise, avant de le façonner dans le plâtre.

D’esquisses en esquisses, le sculpteur n’a gardé que l’indispensable en arrondissant les angles et en polissant. L’aspect lisse et épuré, caractéristique de son style, met en valeur le pachyderme. La gueule grande ouverte du quadrupède, qui semble bâiller, le désigne mieux que n’importe quelle représentation détaillée.

Le plâtre grandeur naturelle occupa une place de choix dans l’éphémère musée Pompon du Muséum ouvert au rez-de-chaussée de la galerie de Botanique entre 1934 et 1939, trônant dans la salle reconstituant minutieusement l’atelier du sculpteur du 3, rue Campagne-Première, dans le XIVe arrondissement de Paris. L’artiste animalier l’a créé en plusieurs dimensions, mais ne l’a jamais transposé dans la pierre, ni fondu en bronze.

Véronique Van de Ponseele

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Bibliothèques du Jardin des Plantes
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Bibliothèques du Jardin des Plantes