Homme et environnement

Les humains vivent dans des sociétés et des environnements diversifiés. Les interactions avec les autres et avec la nature sont incessantes et se transforment. Ces liens étroits et complexes sont passés au crible par nos chercheurs.

L’Homme et les interactions avec notre environnement sont au cœur de nos recherches. Cela nous concerne tous, sur les différents continents et dans des passés plus ou moins lointains ! Modes de vie, habitats, croyances, savoirs, rapports aux autres espèces et à la nature, impact de l’environnement sur les pratiques et l’évolution… sont analysés, depuis l’apparition des premières lignées humaines jusqu’à aujourd’hui. Ces travaux permettent de mieux nous connaître, « d’où venons-nous ? », « qui sommes-nous ? » et d’interroger « où allons-nous ? ». La diversité des compétences du département Homme et Environnement est impressionnante : écologie, biologie, génétique, archéologie, démographie, primatologie, anthropologie, géographie, muséologie, musicologie ou encore psychologie !

Nos scientifiques s’appuient sur des fouilles archéologiques aux quatre coins du monde et se sont formés à des techniques de pointe pour caractériser des restes, les dater, comprendre leur rôle. Jugez plutôt : grâce à des analyses effectuées sur des charbons de bois trouvés à Majorque, nous savons désormais que ses habitants, il y a 10 000 ans, utilisaient le Pin d'Alep pour se chauffer ! Cette approche permet même de modéliser la taille des arbres, de savoir s’ils poussaient en pleine lumière ou au cœur de forêts. Les chercheurs peuvent ainsi reconstituer des environnements et connaître la façon de vivre de nos ancêtres. Ils sont aussi capables d’analyser leurs relations avec des animaux, modes de production artisanales ou agricoles et pratiques d’élevage. En étudiant par exemple des os sur des sites vieux de plusieurs milliers d’années, ils déduisent quelles espèces étaient maintenues en captivité et pour quel usage. S’agissant de l’alimentation, des graines fossilisées sont riches d’enseignement. Au Maroc, leur découverte éclaire sur le menu réservé aux invités au VIIIe siècle avant J.-C : vous auriez mangé des plats contenant du blé, de l’orge, des lentilles ou des féveroles ! Il y a aussi les pratiques culturelles. Grâce à l’examen d’un site en Dordogne, on sait désormais que nous ne sommes pas les seuls à inhumer nos morts. L’Homme de Néandertal le faisait déjà, il y a plus de 40 000 ans.

L’évolution est également au centre de nos investigations. Seul l’Homo sapiens a survécu à ce jour mais au moins treize autres espèces humaines ont foulé notre planète à différentes périodes avant de s’éteindre. L’une d’elle a d’ailleurs été co-découverte par une équipe du Muséum aux Philippines : Homo luzonenzis. Avec le projet beDNA, en partenariat avec le ministère de la Culture, les scientifiques constituent une banque d'échantillons archéologiques humains pour explorer la diversité génétique des individus au cours du temps, ainsi que leurs points communs.

Beaucoup de nos recherches portent également sur des périodes plus récentes, qui mettent en lumière la diversité des cultures et des pratiques actuelles. Les anthropologues travaillent avec différentes sociétés sur leurs relations à l’environnement (usages, langues, alimentations, mythes…), en milieu marin, au sein des forêts tropicales, des palmeraies, sur la banquise… Une encyclopédie de 16 volumes a notamment été publiée sur les pygmées Aka vivant en Afrique centrale !

Nos scientifiques étudient en outre le maintien ou le déclin de différentes espèces, ainsi que l’impact de la présence et des activités humaines sur les écosystèmes. Ces connaissances donnent souvent lieu à des recommandations pour les stratégies de conservation à développer. Ils ont notamment montré une diminution des oiseaux communs de nos campagnes, un constat publié sous le titre « Le printemps silencieux ». Autre exemple, les grands singes, chimpanzés, gorilles ou encore bonobos font chez nous l’objet d’un travail d’envergure. Toutes les études montrent ce qu’ils partagent avec nous, des gènes aux éléments de la culture Préservons-les…

Enfin, la diffusion de l’ensemble des connaissances s’analyse et s’enseigne au sein de la muséologie des sciences. À l’heure où circulent tant de propos, qui remettent parfois ces dernières en cause, de telles investigations sont indispensables !

Le département Homme & Environnement

Ce département se compose de 6 unités de recherche. Les thématiques abordées concernent la diversité biologique et son rôle dans les écosystèmes actuels ou passés en lien avec les activités et les cultures humaines, l’évolution de l’Homme, la construction des savoirs naturalistes et les politiques de gestion de l’environnement.

AASPE UMR 7209

L’unité Archéozoologie, Archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements étudie l’histoire des interactions naturelles et culturelles entre les sociétés humaines et les populations animales et végétales à des temps anciens, notamment à partir des restes issus des fouilles archéologiques.

Accédez au site de l’unité AASPE

CAK UMR 8560

Le Centre Alexandre Koyré explore l’histoire sociale et culturelle des sciences, des savoirs et des techniques, en dialogue avec des approches philosophiques et sociologiques. Leurs travaux valorisent les savoirs naturalistes tout en abordant des questions environnementales et même... extraterrestres.

Accédez au site de l’unité CAK

CESCO UMR 7204

Le Centre d’écologie et des sciences de la conservation œuvre à la conservation de la biodiversité par différentes approches, notamment d’écologie, en lien avec les sciences sociales. L’unité évalue également les actions individuelles et collectives mises en œuvre pour prévenir ou limiter les perturbations liées aux activités humaines.

Accédez au site de l’unité CESCO

EA UMR 7206

L’unité d'Éco-anthropologie s’intéresse autant à la manière dont les êtres humains perçoivent leur environnement et agissent sur lui qu’à celle dont l’environnement et les pratiques culturelles façonnent la biologie de l'Homme, le tout sur le temps long au travers de notre évolution.

Accédez au site de l’unité EA

HNHP UMR 7194

L’unité Histoire naturelle de l’homme préhistorique étudie et enseigne au sens le plus large du terme, la préhistoire naturaliste. Cela inclut la connaissance sur la lignée humaine, les environnements, les comportements techniques et symboliques sur une échelle de temps long.

Accédez au site de l’unité HNHP

PALOC UMR 208

L’unité Patrimoines locaux et gouvernance étudie chaque bien patrimonial (bâtiment, objet, savoir, musique traditionnelle, etc.) en tenant compte de son appartenance et de sa portée politique et culturelle. Sa particularité est qu’elle est présente sur tous les continents.

Accédez au site de l’unité PALOC

Quoi de neuf au muséum ?
Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'Homme et la nature.

Notes de bas de page