10 petits êtres fascinants

Du microbiote intestinal au plus petit mammifère d'Europe, laissez-vous surprendre par dix êtres minuscules aux capacités insoupçonnées ! Vous pourrez les retrouver jusqu’au 15 janvier 2023 dans Mini-Mondes en voie d'illumination.

Mycélium

Voilà un organisme bien mystérieux, avec son réseau de filaments ramifiés… Le mycélium est la partie souterraine des champignons à chapeau de nos forêts. Cet organisme se connecte aux racines des arbres. En échange d’eau, de phosphore et d’azote, le mycélium reçoit du carbone issu de la photosynthèse produite par l’arbre. Une symbiose impressionnante, qui profite aux deux organismes !

À voir : Le rôle crucial du mycélium dans la dépollution des sols

Mycélium - Mini-Mondes en voie d'illumination

© E. Baril

Musaraigne étrusque

Suncus etruscus

Attention les yeux : voici le plus petit mammifère d’Europe ! Mais ne vous laissez pas avoir par sa taille : chasseuse nocturne et redoutable, la musaraigne n’hésite pas à s’attaquer à plus grand qu’elle, comme le criquet !

Taille : 5 à 8 cm.

Musaraigne étrusque - Mini-Mondes en voie d'illumination

© T. Courrieu

Cloporte commun

Armadillidium vulgare

Cet arthropode est le seul crustacé terrestre. C’est le maître du recyclage : il se nourrit de matières en décomposition, comme les feuilles mortes et les composts de jardin. Quand il est effrayé, ce petit crustacé peut se rouler en boule pour se protéger.

Taille : 1,5 cm.

À écouter : Le cloporte : un crustacé dans le jardin

Cloporte commun - Mini-Mondes en voie d'illumination

© E. Baril

Pholque phalangiste

Pholcus phalangioides

Reconnaissable à ses longues pattes fines, c’est une araignée courante de nos maisons. Elle forme ses toiles au plafond et se nourrit d’insectes volants comme les moustiques, voire d’autres araignées. Quand elle se sent en danger, elle se met à tournoyer rapidement sur elle-même jusqu’à devenir floue, pour jouer un tour aux yeux de son prédateur !

Taille de la femelle : 8 à 10 mm.
Taille du mâle : 7 à 9 mm.

Pholque phalangiste - Mini-Mondes en voie d'illumination

© T. Courrieu

Pseudoscorpion (ou faux scorpion)

Garypus beauvoisii

Ne vous fiez pas à son nom ou à ses impressionnants pédipalpes en forme de pinces : ce petit arachnide est inoffensif pour l’être humain. Le pseudoscorpion est aussi très ingénieux : il s’accroche aux pattes d’insectes ou au dos d’oiseaux et de mammifères pour se déplacer facilement !

Taille : 6 à 7 mm.

Pseudoscorpion - Mini-Mondes en voie d'illumination

© MNHN

Moustique commun

Culex pipiens

Souvent mal aimé à cause de la femelle qui pique, cet insecte est pourtant un acteur précieux de la biodiversité. En se nourrissant de nectar, le mâle participe à la pollinisation. Quant aux larves, pondues dans les eaux stagnantes, elles contribuent à l’épuration des eaux des mares.

Taille : 5 à 7 mm.

À lire : Peut-on cohabiter avec les moustiques ?

Moustique commun - Mini-Mondes en voie d'illumination

© MNHN

Cigale d’eau

Micronecta scholtzi

Ce petit insecte cache bien des talents. Non seulement il peut aussi bien nager sous l’eau que voler, mais le chant produit par le mâle pour attirer la femelle atteint près de cent décibels, soit le volume sonore d’un train de marchandises ou d’un éléphant qui barrit !

Taille : 3 mm.

Cigale d'eau - Mini-Mondes en voie d'illumination

© MNHN

Tique du mouton

Ixodes ricinus

C’est la tique la plus courante en France. Présente dans les hautes herbes et en forêt, elle nous pique pour se nourrir de notre sang. Cet acarien hypersensible détecte les humains par leur chaleur, leur odeur, leur transpiration et même leur haleine. Une fois son festin terminé, elle peut jeûner pendant 10 ans !

Taille : 1 à 1,5 mm.

À écouter : La tique : un vampire très sympa... tique

Tique du mouton - Mini-Mondes en voie d'illumination

© MNHN

Tardigrade

Diploechiniscus oihonnae

Surnommé « ourson d’eau » pour son air sympathique et son besoin d’humidité, le tardigrade vit surtout dans les mousses et les lichens. Malgré sa taille minuscule, cet organisme est un gros dur. Froid et chaleur extrêmes, rayons UV et X et même vide spatial : rien n’arrête le tardigrade !

Taille : < 1 mm.

Tardigrade - Mini-Mondes en voie d'illumination

© T. Courrieu

Microbiote intestinal

Les 100 000 milliards de micro-organismes qu’abrite notre intestin sont les héros méconnus du corps humain. Ce microbiote joue un rôle majeur dans notre digestion, mais aussi dans la protection contre les microbes. Encore plus surprenant, sa composition est unique, propre à chacun, comme les empreintes digitales !

Microbiote intestinal - Mini-Mondes en voie d'illumination

© MNHN

Bien d’autres espèces étonnantes à découvrir !

Découvrez des dizaines d'autres êtres minuscules et surprenants dans la promenade nocturne Mini-Mondes en voie d’illumination jusqu'au 15 janvier 2023, et dans l’exposition Mini-Monstres jusqu’au 23 avril 2023 !

    Quoi de neuf au muséum ?
    Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'Homme et la nature.