Tout savoir sur les félins

Les félins appartiennent à la famille des Félidés, des mammifères de l’ordre des carnivores. Dans la taxonomie actuelle, on compte 38 espèces de Félidés, qui se distinguent par une homogénéité physiologique et anatomique. Ces espèces possèdent une tête plutôt ronde avec un museau assez court, de longues vibrisses faciales, des griffes rétractiles et une dentition qui comporte des canines développées et des dents carnassières.

De véritables athlètes

Le corps des Félidés est adapté à leurs besoins de chasseurs. Ils ont une colonne vertébrale souple (ce qui leur permet le réflexe de retournement), des épaules très mobiles (utiles pour grimper aisément) et ils sont digitigrades (ils se déplacent sur leurs doigts, leurs plantes de pieds restant au-dessus du sol). Toutes ces dispositions corporelles leur permettent de courir vite, avec de longues foulées, et en minimisant l’énergie dépensée.

Lire aussi

Qu'est-ce qu'un félin ?

Une diversité de taille

Chat rubigineux

Chat rougeâtre (Prionailurus rubiginosus)

© jonnysek - stock.adobe.com

Si les félins sont anatomiquement assez similaires, il faut noter une grande variété dans leurs couleurs, leurs pelages et leurs tailles.

Alors que le chat rougeâtre pèse moins de 2 kg et ne mesure au maximum qu'une cinquantaine de centimètres, le tigre de Sibérie atteint les 300 kg pour près de 3 mètres !

Les deux sous-familles de Félidés

Il existe deux sous-familles chez les félins. Les premiers sont les panthérinés, appelés couramment les grands félins. Ceux-ci comptent sept espèces : le lion, le tigre, le jaguar, le léopard, la panthère des neiges, les panthères nébuleuses continentale et de Diard.

Les seconds sont les félinés, aussi appelés petits félins, qui comptent 31 espèces, dont l'ocelot, le puma, le lynx, le chat sauvage, etc. Ceux-ci ont une tête plus ronde. Si les chercheurs ont longtemps pensé qu'ils étaient les seuls capables de ronronner, ce constat est aujourd'hui remis en question.

Une vie nocturne

Léopard de nuit

Léopard chassant la nuit

© billie16 - stock.adobe.com

Pour la majorité des félins, leur période d'activité est surtout nocturne, avec des pics au crépuscule et à l'aube. Les félins ont un avantage : ils ont une excellente vision nocturne ! 

Cela n'empêche pas certaines espèces d'être actives le jour, comme le jaguarondi qui chasse surtout en journée pour éviter la concurrence avec les autres espèces de félins.

Apprendre à être un prédateur

Si l'instinct de prédateur existe chez les félins, il n'en reste pas moins qu'un apprentissage s'impose, et ce principalement aux côtés de la mère. Les petits imitent, d'abord, avant de maîtriser leurs techniques de chasse. Ils passent d'abord par de fausses poursuites, des jeux avec leurs frères et sœurs, la capture de petits animaux, tout ceci le temps que leur dextérité soit pleinement développée.

Apprivoiser les félins

Depuis des millénaires, nous apprivoisons toutes sortes de félins, nous vivons à proximité d'eux et certains ont été fréquemment maintenus en captivité (lions par exemple) ou utilisés pour la chasse (guépards, caracal) alors même que ces espèces continuent de vivre à l'état sauvage.

Un seul félin a été pleinement domestiqué : le chat ganté, à l’origine du chat domestique. Sa morphologie, son comportement et son rythme de reproduction ont évolué au cours du temps, et une sélection par l’homme a abouti à la création de différentes races.  

Momies égyptiennes de chats

Momies de chats dans l'exposition Félins

© MNHN - J.-C. Domenech

Aux origines de la domestication

On a longtemps cru que le chat avait pour la première fois été domestiqué en Égypte, où des sépultures vieilles de 5 700 ans ont été retrouvées. Cela aurait été pour leur capacité à chasser les rongeurs et autres nuisibles dans les zones agricoles que leur présence aurait été appréciée. Une sépulture d'humain enterré avec son chat, découverte à Chypre, île où il n’y avait pas de chats sauvages, et datée de 9 500 ans, a montré que la domestication de ce félin aurait en fait commencé dès les débuts de l’agriculture au Proche-Orient.

S'étant rapprochés progressivement des hommes, les chats ont acquis une dimension divine. Cela est illustré par exemple par Bastet, la déesse-chatte égyptienne, image de la fécondité.

Pour aller plus loin

Découvrez nos articles sur les félins !

Lynx boréal
Une centaine de Lynx courent les forêts de l’Est de la France, dans les Vosges et le Jura. Cette population discrète réapparue dans les années 1970 demeure fragile.
Chat et femme
L’histoire entre l’être humain et le chat ne date pas d’hier. Bien avant le temps des pharaons, le petit félin a su se faire une place auprès de nous. On dénombre aujourd’hui près de 600 millions de matous domestiques dans le monde.
Chat rubigineux

Petits comme des chats des sables ou gros comme des lions, câlins comme les chats domestiques ou sauvages comme les panthères, ces...

Catalogue de l'exposition Félins

Félins. Petit dictionnaire illustré

  • Éditions du Muséum national d'Histoire naturelle
  • 2023
  • Sous la direction de Géraldine Veron
  • 170 x 240 mm
  • 144 pages
  • 19€

Notes de bas de page