Néandertal et sapiens, des différences significatives ?

Les différences génétiques entre Homo sapiens et Neandertal sont très minimes, quelques milliers de gènes tout au plus. Mais ces différences sont beaucoup plus significatives qu’entre deux humains d’une même espèce.

Des différences anatomiques

Les différences entre Néandertal et l’Homme moderne sont d’abord anatomiques. Néandertal a une charpente osseuse robuste, sa cage thoracique est plus large. Son crâne apparaît plus bombé vu de derrière. Son visage est plus large et accentué par un front fuyant et un menton absent.

Les paléoanthropologues sont tout à fait capables de différencier des fragments d’os néandertaliens de fossiles d’Homo sapiens, même à partir d’un fragment de phalange. Reconnaître l’origine géographique d’un Homo sapiens à partir de ses ossements serait beaucoup plus difficile voire impossible. L’humain moderne est sur un plan génétique très proche de l’Homme de Néandertal. De l’ordre de quelques milliers de gènes d’écart. C’est finalement autant qu’entre deux Homo sapiens choisis de manière aléatoire, puisque tous les hommes ont 99,9 % de leur ADN en commun.

Des différences importantes

Neanderthal

Homme de Neanderthal

© EdNurg - stock.adobe.com

Mais là où les différences entre deux Homo sapiens ne porteront que sur la variabilité de quelques gènes, les différences entre Néandertal et Homo sapiens sont beaucoup plus significatives sur un plan phénotypique (l’expression des gènes). Les différences entre Néandertal et sapiens sont donc d’un ordre différent que celles entre un africain, un européen ou un américain, puisqu’ils sont tous de la même espèce.

Article revu en 2023. Remerciements à Antoine Balzeau, Directeur de Recherche au Muséum d’histoire naturelle (UMR 7194, Histoire naturelle de l’Homme préhistorique)

    Quoi de neuf au muséum ?
    La carrière de talc de Luzenac
    Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'humain et la nature.