Cristaux

Cholestérol

Cholestérine

Les travaux du XVIIIe siècle sur la composition des calculs biliaires conduisirent à une grande confusion. En 1814, Chevreul en isole une substance pure, cristallisée, qu’il appelle cholestérine. Il en décrit la composition centésimale (carbone, oxygène et hydrogène) et les caractéristiques physiques et chimiques.

Cholestérol - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - Laboratoire de chimie

La présence d’une fonction alcoolique la fera nommer cholestérol. Sa formule brute (C27H46O) est fixée en 1888. De nombreux chimistes s’employèrent à déterminer sa structure chimique, établie en 1954 grâce à J. W. Cornforth et R. B. Woodward. Dix-sept Prix Nobel consacrèrent leurs études à la chimie, la biologie et la pharmacologie de cette molécule !

À la question de savoir si le cholestérol est bon ou mauvais, il convient de répondre que tout est question d’équilibre. Il s’agit d’une molécule indispensable à notre organisme, pour la structure des membranes cellulaires et la synthèse d’hormones. Aux trois quarts produits par le foie, le reste venant de notre alimentation, le cholestérol est transporté dans l’organisme par deux types de protéines : les lipoprotéines de haute densité (HDL), qui apportent au foie le surplus de cholestérol afin qu’il soit éliminé, et les lipoprotéines de faible densité (LDL), qui distribuent le cholestérol vers les organes. C’est quand la quantité de LDL est excessive que survient un risque de formation de plaques qui bouchent les artères, là où les HDL permettent de les nettoyer.

Bernard Bodo, Séverine Amand, Philippe Grellier et Christine Maulay-Bailly

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Dans les réserves