Spécimen vivant

Sabal des Bermudes

Sabal bermudana L. Bailey

Cet arbre magnifique se dresse majestueusement au-dessus de la végétation de la serre des Forêts tropicales, déployant ses larges feuilles en éventail et laissant régulièrement pendre ses rameaux fertiles chargés de fruits bruns.

Sabal des bermudes - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - A. Iatzoura

Ce palmier tropical aurait été planté en 1939, peu après la construction de la serre, et serait le seul végétal à avoir survécu aux températures négatives engendrées par la coupure de chauffage de janvier 1945.

Cette espèce, très résistante au froid, est endémique d’une région qui pourtant ne connaît jamais le gel, à savoir les îles Bermudes. Les Sabal sont des palmiers de la zone des Caraïbes et alentour.

Le Muséum possède une collection d’une dizaine d’espèces (sur une quinzaine existant dans la nature), qui bénéficie du label « collection agréée » par le Conservatoire des collections végétales spécialisées (CCVS). 

Les palmiers – de la famille des Arecaceae, riche d’environ 3 000 espèces – sont bien représentés dans les serres, des petits palmiers du sous-bois aux arbres de la canopée, ceux des clairières, des marécages ou même des déserts. Palmiers à troncs (stipes) solitaires ou cespiteux (en touffes), palmiers-lianes, palmiers à feuilles entières ou découpées, pennées, bipennées, costapalmées… Cette famille si diversifiée fournit à l’Homme quantités de ressources (alimentaires, médicinales, textiles, pour la construction, etc.). 

Denis Larpin

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Grandes Serres du Jardin des Plantes
    Jardin des Plantes
    Dans les réserves