Spécimen naturalisé

Porte-queue de Neumoegen

Papilio neumoegeni

Endémique de la petite île de Sumba, ce beau papillon caractéristique des îles tropicales indonésiennes est aujourd’hui menacé par la déforestation et le pâturage.

Spécimen de porte-queue de Neumoegen dans les collections du Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - L. Bessol

Le porte-queue de Neumoegen appartient au groupe des Papilio, riche de plus de 230 espèces à travers le monde, et plus particulièrement au sous-groupe des Achillides qui regroupe une trentaine d’espèces de papillons de jour aux ailes souvent parées de bleu iridescent (à l’aspect métallique) et toutes retrouvées dans l’archipel indo-malais et australasien.

D’une envergure de 9 cm, le porte-queue de Neumoegen fait partie d’un quatuor d’espèces typiquement insulaires, et dont les espèces sœurs sont retrouvées dans les îles adjacentes (Java, Sumatra, Moluques). Grâce à son ADN et celui de nombreux Papilio, on estime que le porte-queue de Neumoegen est apparu il y a sept millions d’années, aussi anciennement par conséquent que la divergence entre la lignée du chimpanzé/bonobo et la lignée humaine.

Aujourd’hui, malheureusement, cet héritage est menacé d’extinction, car ce papillon est uniquement présent dans des forêts tropicales relictuelles de la petite île de Sumba, et son espace naturel se réduit sous la pression de l’Homme.

Fabien Condamine

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    La tigresse et l'éléphante du Duc d’Orléans
    Grande Galerie de l’Évolution
    Grande Galerie de l’Évolution
    Grande Galerie de l’Évolution
    Dans les réserves
    Grande Galerie de l’Évolution