Spécimen naturalisé

Cerf de Shomburgk

Rucervus schomburgki

Le cerf de Schomburgk exposé dans la salle des espèces disparues est l’unique spécimen naturalisé au monde de cette espèce. Il s’agit de l’animal ayant vécu au Jardin des Plantes jusqu’en 1868.

Cerf de Shomburgk

© MNHN - L. Bessol

Une espèce peu étudiée
Le cerf de Schomburgk a été décrit en 1863 par Edward Blyth, qui l’a nommé d’après Sir Robert H. Schomburgk, consul de Bangkok de 1857 à 1864. L’espèce, très chassée pour ses bois auxquels les Chinois attribuaient des vertus médicinales, aurait régressé rapidement à cause du défrichement de son habitat pour la culture du riz. Le dernier animal observé dans la nature est tué en 1932. Le dernier cerf vivant en captivité meurt en 1968. Aucun naturaliste occidental n’a pu observer l’espèce dans son habitat naturel. La seule photographie connue a été prise au zoo de Berlin en 1911.

Un spécimen rare au Jardin des Plantes
Le cerf de Schomburgk a été gardé en captivité dans quelques pays comme la Thaïlande, la France et l’Allemagne. Le cerf du Muséum national d’Histoire naturelle fut rapporté en 1862 du Siam, l’actuelle Thaïlande, par Marie-Firmin Bocourt, zoologiste, graveur et illustrateur français.  Il vécut à la Ménagerie du Jardin des Plantes jusqu’en 1868. À sa mort, le cerf fut naturalisé. Il fait maintenant partie des collections du Muséum.

Une espèce éteinte ?
En 1991, Laurent Chazée, agronome, découvre une paire d’andouillers à vendre dans une boutique de produits médicinaux au Laos. Ces bois viennent, d’après le vendeur, d’un animal tué en 1990 dans une région voisine. Plus tard, Chazée identifie les bois comme appartenant à un cerf de Schomburgk, censé s’être éteint 50 ans auparavant. Cependant, aucune population de ce cerf n’ayant été observée de façon certaine, cette espèce est toujours considérée comme éteinte.

Où le trouver ?
Le cerf de Schomburgk se trouve dans la Grande Galerie de l'Évolution, au niveau 2 "L'Homme, facteur d'évolution", dans la salle des espèces menacées et disparues.

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    La tigresse et l'éléphante du Duc d’Orléans
    Grande Galerie de l’Évolution
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Dans les réserves