Spécimen naturalisé

Sauterelle feuille

Tanusia sp.

Les ailes des sauterelles feuilles servent non seulement au vol mais aussi à produire du son et à se protéger des prédateurs.

Spécimen de sauterelle feuille dans les collections du Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - L. Bessol

Les ailes des insectes sont principalement destinées au vol. Mais, au cours de l’impressionnante diversification de ces animaux, ces organes ont acquis d’autres fonctions. Chez beaucoup d’espèces du sous-ordre Ensifères – de l’ordre des Orthoptères –, qui comprend sauterelles, grillons et courtilières, les mâles attirent les femelles à l’aide de stridulations. Pour cela, ils frottent l’une contre l’autre leurs ailes antérieures rigidifiées et munies de structures spécialisées dans la production de son : une râpe, constituée de dents sclérifiées en face ventrale d’une aile, est frottée contre le bord rigidifié de l’autre aile lors de son mouvement de fermeture. La vibration résultant de ce frottement est transmise à des plages élargies des ailes, nommées harpes ou miroirs selon les espèces, qui agissent comme un résonateur et amplifient le son.

Chez certaines espèces d’insectes, les ailes ont acquis une troisième fonction : la protection contre les prédateurs par camouflage. Les sauterelles (Tettigoniidae) du genre Tanusia, qui vivent dans les forêts tropicales d’Amérique du Sud, ont de longues et larges ailes imitant des feuilles mortes qui leur permettent de se protéger des prédateurs par mimétisme, d’où leur nom.

Tony Robillard

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    La tigresse et l'éléphante du Duc d’Orléans
    Grande Galerie de l’Évolution
    Grande Galerie de l’Évolution
    Grande Galerie de l’Évolution
    Dans les réserves
    Grande Galerie de l’Évolution