Photographie

Rhodomenia laciniata

Rhodomenia laciniata

Botaniste et dessinatrice britannique, Anna Atkins a marqué l’histoire de la photographie et de l’illustration botanique.

Rhodomenia laciniata, cyanotype sur papier, Ana Atkins

© MNHN

Photographs of British Algae : cyanotype impressions, publié hors commerce entre 1843 et 1853, est en effet le premier livre utilisant pour les images comme pour le texte le procédé du cyanotope mis au point en 1842 par John Herschel, mais aussi le premier ouvrage de botanique illustré par des photographies.

C’est après la publication du Manual of British Algae (1841) de William Henry Harvey, paru sans illustrations, qu’Anna Atkins s’est attachée à la collecte des différentes espèces décrites afin d’en faire des cyanotypes. Les algues, présentées comme dans un herbier, sont reproduites sur des images photographiques uniques, obtenues en posant le spécimen sur une feuille enduite d’une solution photosensible : après exposition au soleil, l’image fixée par lavage à l’eau se détache en blanc sur un fond bleu de Prusse.

L’ouvrage, comprenant en tout 389 planches et 14 pages de titres et de textes, pour certains formés avec des brins d’algues, est réalisé à la main et offert aux amis de l’auteur. Chaque destinataire est en charge de la reliure de son exemplaire, une tâche délicate qui doit tenir compte des différents ajouts et substitutions réalisés par Anna Atkins. Parmi la vingtaine d’exemplaires connus dans le monde, celui du Muséum national d’Histoire naturelle est l’un des plus complets.

Alice Lemaire

Rhodomenia laciniata, cyanotype sur papier, Ana Atkins

© MNHN

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Jardin des Plantes
    Bibliothèques du Jardin des Plantes
    Dans les réserves
    Bibliothèques du Jardin des Plantes
    Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes