Antenne du Muséum

Représentation commune Muséum/IRD à Madagascar

Le première représentation conjointe dans un pays du sud a été créée en 2017 par l’IRD et le Muséum national d’Histoire naturelle à Madagascar.

La représentation est installée à Antananarivo. Elle abrite les services administratifs et de communication, des locaux pour les chercheurs et les étudiants qui souhaitent bénéficier d’espaces de travail allant d’un bureau à une salle de réunion connectée, une connexion de qualité et un centre de documentation relié à la base documentaire de l’IRD et un parc de véhicules destinés aux missions scientifiques.

Le Muséum national d’Histoire naturelle a signé en 2018 avec le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de Madagascar une convention cadre de coopération scientifique auxquelles toutes les activités de recherches en partenariat sont adossées.

Les grandes thématiques identifiées portent sur les sciences marines, la biodiversité, l’environnement, le changement climatique et les sciences sociales.

Lac de cratère Tritriva

© MNHN

Les missions du représentant conjoint sont d’accompagner la mise en œuvre de la convention en assurant la promotion et la diffusion des activités et des résultats de la recherche en partenariat, et en identifiant des opportunités de coopération et de financement y compris à l’échelon régional en coordination avec la représentante du Muséum national d’Histoire naturelle à La Réunion.

La représentation conjointe fait partie de « l’équipe France » animée par l’Ambassade de France à Madagascar et à ce titre s’inscrit dans une mission de diplomatie scientifique auprès de l’ambassade et assure un dialogue avec les autorités du pays, les institutions de la francophonie à Madagascar comme l’AUF ou l’OIF, et les acteurs français du développement présents comme l’AFD, ou encore le Cirad.

Représentante à l’Institut français de Madagascar

© MNHN

La veille sanitaire et sécuritaire fait également partie des missions d’accompagnement de la représentation pour chaque chercheur et étudiant effectuant une mission dans le pays. Le représentant tient le Muséum national d’Histoire naturelle informé afin que les missions puissent avoir lieu dans les meilleures conditions de sécurité possibles.

Le représentant conserve une activité en lien avec la recherche.

À Madagascar, la représentante assure la coordination des activités de recherche et de développement de l’aire protégée communautaire d’Antrema créée par le Muséum en 2000 et qui constitue aujourd’hui un site d’application pour l’IRD et le Muséum national d’Histoire naturelle.

Femmes Sakalava d’Antrema

© MNHN - G. Bœuf

Partenaires

Notes de bas de page

    Découvrez également