Masque en bois

Masque-insecte

Ce masque de transe javanais incarnant une sauterelle ou un criquet, nourri lors d’une danse, vise à éloigner les ravageurs des récoltes de riz.

Masque-insecte, un masque de transe javanais - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - M. Kourdourli

Ce masque a été réalisé par le sculpteur contemporain Muhammad Jamhari de Bebekan, sur le modèle des masques portés lors des reog, danses de transe où les héros des grandes épopées indiennes s’affrontent et dans lesquelles les clowns javanais et les esprits ancestraux du village sont appelés pour renforcer ou rétablir les liens entre la communauté, les ancêtres et les esprits de la nature. Les danses de ces masques étaient effectuées dans le but d’éloigner les insectes et les maladies susceptibles d’affecter les plantes nourricières, notamment le riz.

Le sculpteur et ses masques (l’Orycte du cocotier à gauche et un criquet à droite).

© M. Jamhari

Masque grillon (Jangkrik)

© MNHN - M. Kourdourli

Un gros grillon (Jangkrik en javanais et indonésien). Ici Brachytrupes portentosus.

© A. Rulos-van den Berg

Les insectes, incarnés par les porteurs en transe de ces masques, étaient nourris par la communauté avec des fruits et des légumes et, ainsi rassasiés, ils étaient supposés ne plus s’attaquer aux récoltes. Ce masque suggère explicitement la tête d’une sauterelle « feuille », probablement de la famille des Tettigoniidés. Il fait partie d’une série de six masques représentant Orthoptères, Hémiptère et Coléoptère.

Nicolas Césard

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Musée de l'Homme
    Dans les réserves