Initiative Biodiversité, Evolution, Ecologie, Société (IBEES)

Lancé en septembre 2011, le LabEx BCDiv (Diversités biologiques et culturelles : origines, évolution, interactions, devenir) représente 60 % des forces de recherche du Muséum national d’Histoire naturelle et 10 % de celles de l’InEE du CNRS. Plus de 500 personnes (chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs…) issues de 11 UMR et 2 UMS du Muséum sont impliquées dans ce projet.

L’initiative IBEES

L'initiative Biodiversité, évolution, écologie, société (IBEES) contribue à une réflexion réellement interdisciplinaire en faisant dialoguer les sciences de la nature et les sciences humaines et sociales dans leur diversité d’approche.

Cette communauté compte un millier de scientifiques permanents répartis entre une vingtaine d’unités au sein de l’Alliance Sorbonne Université et relevant des sciences de l’évolution, de l’écologie, des sciences de la terre et des relations hommes-milieux, considérées dans leur diversité et leur diachronie.

IBEES souhaite explorer les angles morts de la recherche actuelle, aux interfaces entre les unités et les disciplines. Centrée sur le cœur des disciplines relatives à la biodiversité, IBEES servira de socle à plusieurs instituts. Ainsi, l’Institut de la Transition Environnementale s’appuiera sur les connaissances nouvelles produites par l’IBEES pour contribuer à la mise en œuvre effective de la transition environnementale. Le traitement et la modélisation des données de collection et de biodiversité offrent un champ privilégié, notamment dans le domaine de la bio-inspiration.

IBEES attribuera chaque année au minimum deux contrats doctoraux qui soutiendront des projets de recherche interdisciplinaires. IBEES a également pour objectif de compléter ce dispositif par le financement, à terme, de contrats postdoctoraux afin d’approfondir certains axes de recherche.

Consultez l'entretien avec Anthony Herrel, directeur d’IBEES sur le site de Sorbonne Université

LabEx BCDiv

Lancé en septembre 2011, le LabEx BCDiv était l’un des lauréats de l’appel à projets « Laboratoires d’Excellence » du programme d’Investissements d’Avenir. Fondé sur une approche interdisciplinaire des interactions passées et présentes entre sociétés et biodiversité, fondée sur les sciences humaines, sociales, biologiques et historiques, il a tiré son originalité et sa force des immenses collections et bases de données du Muséum national d’Histoire naturelle et de son expertise unique dans la description et la comparaison des objets et des patrons de diversité. Plus de 500 personnes (chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs…) issues de 11 UMR et 2 UMS du Muséum ont été impliquées dans ce projet, ce qui représente 60 % des forces de recherche du Muséum national d’Histoire naturelle et 10 % de celles de l’InEE du CNRS.

La dernière Rencontre du LabEx BCDiv qui s’est tenue début mars 2020, fut l’occasion de dresser un bilan de clôture : bilan et restitution finale disponibles ici.  

Site du LabEx BCDiv

Quoi de neuf au muséum ?
Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'Homme et la nature.

Notes de bas de page