Crâne fossile

Dame du Cavillon

La sépulture de la dame du Cavillon a été exhumée en 1872 par le médecin Émile Rivière dans la grotte du Cavillon, sous la falaise de Baousse Rousse, en Ligurie.

La dame du Cavillon, Paléolithique supérieur (Gravettien) - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - J.-C. Domenech

Le crâne était recouvert de plus de 300 coquilles et de dents de cerfs percées d’un trou, qui devaient être enfilées sur une sorte de résille lui recouvrant la tête. Le squelette fut l'objet d’un rituel funéraire avec de nombreuses offrandes – lames de silex, hématite, coquilles, craches (prémolaires) de cerfs, etc.

Le squelette, dont tous les os sont restés en connexion, était recouvert d’ocre et inhumé sur le côté gauche, le dos contre la paroi gravée d’un cheval. Sa datation l’estime à - 24 000 ans.
L’âge de l’individu a été estimé à 37 ans. Sa stature, plutôt grande – au point de le faire passer un temps pour celle d’un homme –, devait s’élever à 1,72 m, et son poids à 67,5 kg. Son radius gauche présente une fracture consolidée.

La dame du Cavillon vivait près de la côte, sous un climat frais et sec. L’environnement était constitué de steppes parcourues par des troupeaux de chevaux et d’aurochs et de forêts peuplées de cerfs. Son groupe vivait de la chasse, de la pêche et de la cueillette. Son régime alimentaire, mis en évidence par l’usure des dents, montre une grande consommation de viande et de poissons.
Nul doute que, comme dans les autres sites contemporains, cette « dame » bénéficia de l’attention de ses proches à son devenir dans l’au-delà.

Dominique Grimaud-Hervé

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée
    Dans les réserves