Arme

Propulseur aux bouquetins affrontés d’Enlène

Ce fragment de propulseur sculpté dans l’empaumure d’un bois de renne est l’un des plus connus du Paléolithique supérieur européen.

Propulseur aux bouquetins affrontés d’Enlène, Paléolithique supérieur (Magdalénien) - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - J.-C. Domenech

Il a été découvert en 1929 dans la grotte d’Enlène (Ariège). Cette grotte, qui a été abondamment fréquentée par les hommes préhistoriques, appartient au même réseau que les grottes ornées des Trois-Frères et du Tuc d’Audoubert, découvertes au début du XXe siècle et conservées depuis par la famille du comte Henri Begouën et ses descendants.

Cet élément constitue l’extrémité d’une arme de jet dont il manque le manche. Ce propulseur dont la tête sculptée de deux bouquetins affrontés en fait aussi un objet de prestige est à l’origine une arme, dont les plus anciennes traces connues datent d’il y a 20 000 ans environ. Utilisé pour la chasse, le propulseur permet de démultiplier la force et la distance de projection d’une javeline, dont on insère l’extrémité sur un crochet, ici parfaitement conservé. Son emploi offre plus de sécurité et de possibilité aux chasseurs.

Même incomplet, cet exemplaire est exceptionnel par la sculpture des deux bouquetins affrontés dont il manque la tête. Ils reposent sur une partie du manche. L’exécution en est remarquable, notamment le pelage finement rendu par des séries de traits gravés, fins et parallèles. Les croupes et les pattes postérieures restent solidement arrimées à la baguette.

Patrick Paillet et Eric Robert

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Musée de l'Homme
    Musée de l'Homme
    Dans les réserves