Outil

Bâton percé

Ce bâton percé, découvert dans la grotte de Laugerie-Basse, sur le célèbre site paléolithique des Eyzies-de-Tayac-Sireuil qui a fourni parmi les plus importantes collections d’objets du quotidien et d’armes, ornés ou non, du Magdalénien européen, est un outil auquel on a prêté de nombreuses fonctions.

Bâton percé, Paléolithique supérieur (Magdalénien moyen/supérieur) - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - J.-C. Domenech

Façonné dans une perche de bois de renne et gravé de nombreux cercles concentriques et stries, ce bâton percé complet constitue un remarquable exemple de cet artefact préhistorique dont la fonction a suscité bien des interprétations.

« Bâton de commandement » pour Henri Breuil et Émile Cartailhac, il fut ensuite tout à tour considéré comme poignée pour produire du feu par friction, manche de fronde, redresseur de sagaie ou encore bloqueur de corde à laquelle serait suspendue une charge. Aucune de ces interprétations n’a jusqu’à présent pu être confirmée.

La nature variée des décors qui l’accompagne ne permet pas non plus d’en comprendre le rôle, qui était peut-être pluriel. Sur ce bâton, il faut noter les séquences de stries qui convergent vers la perforation, ainsi que des rainures circulaires sur le manche (figuration d’une ligature ou de l’enroulement d’une cordelette).

Patrick Paillet et Eric Robert

Baton percé

© MNHN / Cabinet de curiosités 3D

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée
    Dans les réserves
    Dans les réserves