Mammifère

Vigogne

Vicugna vicugna

Longtemps chassée pour sa laine particulièrement fine, la vigogne est aujourd’hui protégée. Son statut UICN est ainsi passé de « vulnérable » à « peu préoccupant ».

MODE DE VIE

Les vigognes vivent sur l’altiplano, les hauts plateaux arides de la cordillère des Andes. Tous les jours, matin et soir, les groupes familiaux se déplacent entre le territoire où ils dorment et celui, plus vaste et à une altitude moindre, où ils se nourrissent.

SIGNES DISTINCTIFS

Ce camélidé sauvage à l’ouïe très fine est très craintif. En cas de danger, il peut atteindre 50 km/h d’une course gracieuse, tout en se servant de son long cou comme balancier.

Sa toison est constituée de fils particulièrement fins qui permettent de tisser une étoffe de très haute qualité, procurant une excellente isolation au froid. La laine de vigogne est parfois surnommée « l’or des Andes » !

CONSERVATION

Chassée depuis l’ère inca, la vigogne est maintenant strictement protégée mais souffre encore de la compétition avec les troupeaux domestiques, la pollution des cours d’eau et la perte de son habitat (exploitations minières).

Dans les parcs zoologiques européens, elle fait l’objet d’un programme d’élevage (EEP) auquel participe la Ménagerie.

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos animaux
    Parc zoologique de Paris
    Faon de cerf de Virginie dans un champ.
    Réserve zoologique de la Haute-Touche
    Pudu des Andes au pelage brun et roux dans l'herbe.
    Parc zoologique de Paris
    Deux femelles couchées, avec un lionceau.
    Parc zoologique de Paris
    Deux suricates blottis l'un contre l'autre.
    Parc zoologique de Paris