Mammifère

Singe laineux

Lagothrix lagotricha

Le singe laineux vit dans les forêts tropicales humides d'Amazonie.

Singe laineux vu de face.

Singe laineux

© MNHN - F.-G. Grandin

Mode de vie

Il n’existe pas de structure sociale stricte chez ce primate : mâles et femelles, de tous âges et de plusieurs unités familiales, se réunissent en groupes de 18 à 45 individus. Leur communication olfactive est atypique : ils déposent des marques odorantes en léchant le sol puis en frottant leur poitrine ou leurs glandes anales au même endroit.

Signes distinctifs

C'est l'un des plus grands singes d'Amérique du Sud.
Sa queue préhensile est presque aussi longue que le reste de son corps.
Le singe laineux est un excellent grimpeur : les enclos du Parc sont donc aménagés pour que les animaux puissent y reproduire des comportements qu’ils auraient en milieu naturel. Troncs et cordes entremêlés constituent un terrain de jeux idéal pour eux !

Anecdote

Ce singe est régulièrement tué pour sa viande et capturé pour alimenter un marché d’animaux de compagnie. Pour un jeune vendu, dix femelles adultes seraient tuées. Avec un taux de reproduction faible (un petit tous les deux ans), cette espèce a du mal à faire face à ces menaces ainsi qu’aux modifications que l’agriculture inflige à son habitat.

Aller plus loin

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos animaux
    Groupe de cerfs sambar, mâles et femelles.

    Cerf sambar

    Réserve zoologique de la Haute-Touche
    Lému vari blanc et noir aux yeux oranges perché sur une branche.

    Lémur vari

    Réserve zoologique de la Haute-Touche
    Zèbre de Grant de face.

    Zèbre de Grant

    Réserve zoologique de la Haute-Touche

    Tamarin lion doré

    Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes
    Tapir femelle et jeune tapir terrestre dans leur enclos.

    Tapir

    Parc zoologique de Paris