Qu’est-ce qu’une comète ?

Petit corps du système solaire externe composé de roches et de glace, la comète se fait remarquer dans le ciel par son éclat diffus. En effet, lorsqu'une comète s'approche du Soleil, la glace qu'elle contient se volatilise. Cette sublimation forme une queue spectaculaire.

Formation d'une comète

Similaires aux astéroïdes mais formées plus loin du Soleil dans des régions froides, les comètes sont incorporées d’eau solide (c’est-à-dire de glace) en plus de la poussière. Les comètes ont subi des perturbations qui ont rapproché une portion de leur orbite du Soleil. Lorsqu'à chaque révolution, les comètes se rapprochent du Soleil, la chaleur de ce dernier sublime (ou vaporise) la glace qu’ils contiennent, c’est-à-dire que l’eau solide devient gazeuse. La poussière se retrouve alors projetée et l’ensemble de ce qui est dégagé du noyau solide de la roche forme une chevelure.

Cette chevelure (la queue de la comète) n’est pas symétrique car le vent solaire et le rayonnement solaire vont la rejeter dans le sens opposé à la direction du Soleil : c’est la queue cométaire. Le nom même de comète, dès son origine en Grèce antique, porte la marque de son apparence : Aristote mentionne déjà les κομήτης ἀστήρ (komêtês astèr), c’est-à-dire les “astres chevelus” !

Loin d’être de véritables étoiles, les comètes leur font concurrence par leur luminosité et par la beauté de leur chevelure. Ces comètes, qui dépassent rarement la dizaine de kilomètres de largeur, ont des périodes d’activités cycliques puisqu’elles suivent une orbite. Par exemple, la comète de Halley a un cycle de 76 ans. Il est donc possible de la voir de façon récurrente ! Ces corps célestes, souvent éloignés de nous de plusieurs centaines de millions de kilomètres, prennent des années à accomplir leur révolution orbitale. On ne les voit pas sensiblement bouger par rapport aux étoiles dans une nuit.

Les comètes à l'origine des étoiles filantes

Puisque la Terre croise de façon récurrente certaines comètes, les poussières dans leur chevelure se trouvent projetées dans l’atmosphère. Ce sont elles qui sont à l'origine des étoiles filantes ! La plupart des pluies d'étoiles filantes célèbres sont ainsi causées par des comètes : les « Perséides » du mois d’août sont associées à la comète Swift-Tuttle et les « Léonides » du mois de novembre à la comète Tempel-Tuttle.

En apprendre sur la voûte étoilée

Si, vous aussi, vous souhaitez observer les étoiles filantesdécouvrir des météorites, participez au programme de sciences participatives Vigie-ciel ! Apprenez à les reconnaître et cherchez les cratères que les chutes de météorites créent, afin d’en comprendre davantage sur ce qui orne la voûte céleste. Tout un programme !

Article rédigé en décembre 2022. Remerciements à Emmanuel Jacquet, cosmochimiste (UMR 7590 Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie), auteur de l'ouvrage Les météorites et leurs secrets, pour sa relecture et sa contribution.

    Quoi de neuf au muséum ?
    Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'Homme et la nature.