Plante à fleurs

Papyrus

Cyperus papyrus

Connu dans l’Antiquité pour la fabrication du papier, le Papyrus joue un rôle essentiel dans les écosystèmes des zones humides étant particulièrement attractif pour la nidification des oiseaux. Seuls les hippopotames peuvent traverser les berges recouvertes de papyrus.

Feuille de papyrus avec un banc en arrière-plan

Papyrus (Cyperus papyrus) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton

© MNHN - C. Joulin

Étymologie

Cyperus vient du grec kupeiros qui désigne le souchet (plante herbacée au tubercule comestible). L'origine du terme papyrus demeure incertaine.

Description et période de floraison

Cette plante aquatique herbacée pouvant atteindre entre 3 et 5 mètres de haut possède des rhizomes (tiges horizontales) courant sous la boue. La partie de la plante apparaissant hors de l'eau est constituée par les inflorescences : de longues « tiges » (les pédoncules des inflorescences) de section triangulaire portent à leur extrémité une « explosion » de petites ramifications florifères. Les fleurs minuscules brunâtres sont réunies en petits épis (épillets). Les papyrus se multiplient par la division des rhizomes, ainsi que par les graines, petites et noires, répandues par le vent et l'eau.

Exigences écologiques

La culture du papyrus nécessite un substrat vaseux ou sablonneux profond dans l'eau et une exposition ensoleillée, à l'abri des vents violents. Il tolère de légers froids.

Utilisations

  • Ornementale.
  • Alimentaire : Les rhizomes, riches en amidon, et les tiges sont consommées crus ou cuisinés ; les jeunes pousses données au bétail.
  • Artisanale : Dans l'Antiquité, on fabriquait une sorte de papier appelée papyrus à partir de la moelle constituant le cœur des tiges, coupée en bandelettes, entrecroisées et collées, écrasées, séchées et lissées. On l'utilisait aussi pour construire des canots, des nattes, pagnes, sandales, paniers et cordes.

Remarques

Le papyrus joue un rôle essentiel dans les écosystèmes des zones humides. Il est très attractif pour la nidification des oiseaux. Seuls les hippopotames, et autres animaux massifs, peuvent traverser les berges abondamment recouvertes de papyrus. Le papyrus est devenu peu fréquent dans le delta du Nil notamment à cause du contrôle artificiel des crues. Il était pourtant très commun dans l'Antiquité, il symbolisait alors la renaissance, la régénération du monde (sous les traits de la déesse Ouadjet) et avait ainsi une fonction religieuse et politique.

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos plantes
    Buisson de chèvrefeuille des Baléares
    Jardin des Plantes
    Détail d'une fleur jaune de Genêt ananas
    Jardin des Plantes
    Photo d'un arbrisseau de lavande vraie avec ses fleurs violette
    Jardin des Plantes
    Fleurs de menthe des champs en gros plan
    Jardin des Plantes
    Fleur d'asiminier
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton