Le partage des connaissances

Le Muséum partage ses connaissances sur la biodiversité avec le plus grand nombre. Pour cela, nous pouvons compter sur l’expérience de nos scientifiques, notamment via nos cellules « recherche-expertise », et sur notre précieuse Unité PatriNat. Jugez par vous-même !

Nous partageons nos informations toujours plus nombreuses sur la biodiversité. Qui s’en saisit ? Des gestionnaires d’espaces naturels, d’autres muséums, des établissements publics ou de recherche, des collectivités, des associations, ou encore le grand public.

Relevés botaniques

© MNHN - C. Thierry

Mais d’où proviennent ces ressources ? Elles sont issues pour partie de nos programmes de sciences participatives, comme Vigie-Nature - vous y participez peut-être ? - mais pas seulement ! De nombreux partenaires nous apportent en effet leur contribution en effectuant un travail d’observation et de suivi des espèces en France métropolitaine ou dans les territoires d’Outre-mer et leurs côtes : sociétés savantes, associations ou encore conservatoires botaniques.

Nous puisons également des données dans les autres collections ou encore à partir des études d’impact d’aménagements rendues publiques par la loi Biodiversité de 2016. L’ensemble de ces informations sont collectées, harmonisées, validées et valorisées par notre précieux centre d’expertise : l’Unité PatriNat. Unique en la matière, elle est spécialisée dans la gestion des banques de données sur les espèces, leurs statuts de protection et de conservation, les habitats, la géologie et les espaces protégés. Incontournable pour le partage des connaissances, elle les diffuse par l’intermédiaire de l’Inventaire national du patrimoine naturel (INPN) et de son portail OpenObs pour les 82 millions de données de biodiversité libres d’accès, ou encore via le GBIF (Global Biodiversity Information Facility) au niveau international.

Si vous ne les consultez pas encore, vous pouvez toujours vous tourner vers nos rapports techniques, publications scientifiques et ouvrages vulgarisés pour le grand public sous la forme de livrets, comme « 100 chiffres expliqués sur les espèces », ou de cartes telles que le Panorama de la biodiversité en France. Ces ouvrages sont disponibles en téléchargement gratuit sur le site internet de l’INPN. Autant d’occasions d’avoir accès à nos savoirs !

Observations ornithologiques

© MNHN - O. Roquinarc'h

Détermination de papillons de jour

© MNHN - O. Delzons

Identification à la loupe de critères botaniques

© MNHN - A. Lacoeuilhe

Baguage d'oiseaux

© MNHN - S. Forero

Expert en nature et géologie

Pour vous renseigner, nos deux cellules recherche-expertise se mobilisent aussi. Elles regroupent des scientifiques de plusieurs unités autour d’un même sujet.

La première, Vigie-Nature, consiste en un vaste programme de sciences participatives sur l’ensemble de la biodiversité, qui associe l’Unité PatriNat et le Centre d'Écologie et des Sciences de la Conservation (CESCO).

La seconde, sur le patrimoine géologique, associe une fois encore PatriNat ainsi que le Centre de recherche en paléontologie de Paris (CR2P). Son objectif ? Améliorer et diffuser les connaissances, et contribuer à la préservation de sites d’exception. Ses moyens : l'inventaire national du patrimoine géologique, l'animation du réseau de suivi participatif Vigie-Terre, la diffusion de collections d’ouvrages spécialisés et la mobilisation d’experts.

Les sites les plus remarquables peuvent bénéficier d'arrêtés de protection. Deux d’entre eux, situés dans les Yvelines, en ont fait l’objet pour la première fois en 2018 : le lieu-dit de la ferme de l’Orme à Beynes, et le domaine de Grignon à Thiverval-Grignon. Car oui, le partage des connaissances a des retombées directes sur la protection des vestiges et de l’environnement, sous l’impulsion de ceux qui s’engagent dans cette voie. Peut-être vous ?

Quoi de neuf au muséum ?
Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'Homme et la nature.

Notes de bas de page