Spécimen sec

Graine de Malabaila

Malabaila aurea (Sm.) Boiss.

Créée en 1822 à l’initiative d’André Thouin, alors à la tête de la chaire d’Agriculture et de Culture des jardins, la graineterie du Muséum comprend deux collections.

Graine de Malabaila - Muséum national d’Histoire naturelle

© T. Ardouin

La séminothèque-carpothèque, qui regroupe des graines et fruits secs d’intérêt patrimonial et scientifique, rapportés par des générations de naturalistes au cours de leurs voyages sur tous les continents, a pour but leur mise à disposition à des fins d’expertise pour les chercheurs.

La banque de graines rassemble quant à elle au niveau national le plus important stock de graines vivantes par sa diversité. Ces semences, récoltées lors de missions, visent à assurer l’enrichissement en espèces de la collection et une garantie d’authenticité en plantes sauvages. Conservées en chambre froide pour leur préserver une capacité germinative de plusieurs dizaines d’années, elles sont proposées à 1 250 correspondants dans le monde par le biais d’un catalogue, permettant les échanges de semences entre institutions.

Destinée à reconstituer des stocks et produire de jeunes plants pour sauvegarder le patrimoine végétal du Jardin des Plantes, la banque de graines s’enrichit par ailleurs de semences récoltées sur les porte-graines cultivés à la graineterie.
Nommée en hommage au comte Emmanuel Malabaila von Canal, Malabaila aurea est une plante herbacée, de la famille des Apiaceae.

 Yves Pauthier

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Dans les réserves