Spécimens vivants

Diatomées

Bacillariophyceae

Depuis leur origine il y a 350 millions d’années, les Diatomées ont colonisé la majorité des écosystèmes aquatiques, dulçaquicole et marin. Ces micro-algues brunes, de forme allongée ou ronde, sont des orfèvres en fabrication de verre à température ambiante. On est aujourd’hui capable d’en visualiser la formation sur des cellules vivantes en temps réel.

Diatomées - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - J.-P. Lopez

En grand nombre dans nos océans, notamment dans les régions polaires, elles contribuent au cycle du carbone – de l’ordre de 50 % de l’oxygène produit par la mer et de 25 % de l’oxygène sur la terre – et à l’absorption du dioxyde de carbone naturel et anthropogénique. Une partie du carbone organique formé entre dans la chaîne alimentaire, une autre est exportée au fond des océans. Les grands cycles du carbone et de la silice sont ainsi intimement liés.

Les squelettes des diatomées retrouvés dans des gisements sont des éléments naturels utilisés dans l’industrie, comme abrasif doux, insecticide, dégraissant, désodorisant voire agent de remplissage et de filtration. Ils peuvent entrer dans la composition de ciments, peintures, vernis ou dentifrices. Leurs ornementations inspirent les chimistes du verre et industriels de la cosmétologie.
Cette capacité à transporter le silicium et à produire du verre existe chez nombre d’autres organismes, marins et terrestres. L’Homme aussi transporterait cet élément chimique, l’utilisant dans des processus comme la formation osseuse.

Pascal-Jean Lopez

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections

    Micro-algues

    Dans les réserves

    Foraminifère

    Dans les réserves

    Dinoflagellé

    Dans les réserves

    Sables de la Calypso

    Dans les réserves