Peinture

Chasse aux rennes

Ce panorama, découvert au cours de l’une des premières expéditions scientifiques menée à bord de la corvette La Recherche en 1839, représente la baie de la Madeleine, au Spitzberg, dans l’archipel du Svalbard, en Norvège.

La chasse aux rennes, fresque dans la galerie de Géologie et de Minéralogie

© MNHN - A. Iatzoura

La fresque qui recouvre les quatre murs du vestibule de la galerie de Géologie et de Minéralogie fait partie du programme décoratif conçu par son architecte, Charles Rohault de Fleury. Elle représente de façon romancée l’expédition menée par l’explorateur Joseph Paul Gaimard.

Les paysages découverts et les aventures vécues lors du voyage inspirèrent le peintre François Auguste Biard et sa fiancée, l’écrivaine Léonie d’Aunet, qui y participèrent. À leur retour, lui peignit plusieurs toiles, dont cette peinture à trois cent soixante degrés ainsi que divers tableaux, comme le Magdalena Bay. Vue prise de la presqu’île des Tombeaux, au nord du Spitzberg. Effet d’aurore boréale (1840) conservé au musée du Louvre ; elle en écrivit le récit sous le titre Voyage d’une femme au Spitzberg (1854), qui eut un grand succès, au point d’être réédité sept fois.

Les quatre pans de la fresque représentent un Paysage des mers du Nord et des scènes animées de Chasse au morse, Chasse aux rennes et Chasse à l’ours.

Cette expédition, méconnue du grand public, est l’une des premières constituées d’une équipe de scientifiques européens, français ainsi que danois, norvégiens et suédois.

Caroline Noyes

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Argent natif sur fond noir
    Galerie de Géologie et de Minéralogie
    Dans les réserves
    Dans les réserves