Recréation / Zircone cubique bleu

Grand Diamant bleu de Louis XIV

Le Grand Diamant bleu constitue le plus gros diamant bleu jamais trouvé à ce jour.

Grand Diamant bleu de Louis XIV - Muséum national d'Histoire naturelle

© MNHN - F. Farges

En 1668, de retour d’un voyage dans la vallée des diamants de Golconde, ville-forteresse de l’État de l’Andhra Pradesh en Inde, Jean-Baptiste Tavernier rapporte un millier de gemmes pour Louis XIV. Parmi elles, un diamant de 115,4 ct (environ 23 g) à la teinte « céleste ».

La légende rapporte qu’il aurait été dérobé sur une statue de la déesse Sitâ, et que le voleur, enfermé toute la nuit dans le temple, aurait été frappé par la foudre au petit matin. Tavernier aurait profité de la défaveur de la pierre en Inde pour l’obtenir à bon prix. Le négociant sait que le bleu est, avec l’or, la couleur emblématique de la monarchie française ; Louis XIV fit du Grand Diamant un symbole de son règne.

Lors du pillage de l’hôtel du Garde-Meuble, en 1792, par des malfrats de la capitale qui profitaient de la désorganisation régnante, les joyaux de la Couronne furent cassés et leurs pierres démontées, en particulier la Toison d’or de Louis XV sertie du Grand Diamant. Ce dernier disparut, tandis que d’autres gemmes, retrouvées chez des receleurs, furent confiées au Muséum.

L’unique moulage en plomb du Grand Diamant bleu retrouvé au Muséum en 2007 permit d’établir que la gemme avait été retaillée après le vol de 1792 en un brillant ovale, le diamant Hope, aujourd’hui conservé à la Smithsonian Institution de Washington.

François Farges

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Galerie de Géologie et de Minéralogie
    Galerie de Géologie et de Minéralogie
    Galerie de Géologie et de Minéralogie