Plante à fleurs

Caféier d’Arabie

Coffea arabica L.

Arbuste pouvant atteindre 9 à 12 mètres de haut, le caféier Coffea arabica est cultivé depuis plus de 1000 ans. Coffea arabica est la seule espèce de caféier produite jusqu'au XIXe siècle.

Feuilles d'un caféier d'Arabie

Caféier d'Arabie (Coffea arabica) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton

© MNHN - A. Iatzoura

Étymologie

Coffea est dérivé de l'arabe kahwa désignant le café, et arabica signifie « d'Arabie ».

Description et période de floraison

C'est un arbuste qui peut atteindre 9 à 12 mètres de haut. Les feuilles d'une dizaine de centimètres, vert brillant, sont persistantes et ont une forme elliptique. Les fleurs blanches ont cinq pétales. Elles s'organisent en grappes globuleuses et denses (appelées « glomérules ») à l'aisselle des feuilles. Le fruit est une drupe (fruit charnu à noyau), nommée « cerise », rouge à pourpre à maturité et dont la pulpe est sucrée. Elle contient deux graines, l'une face à l'autre, dont la forme est caractéristique du grain de café.

Exigences écologiques

Cet arbuste préfère les sols limoneux et bien drainés et une exposition ensoleillée mais il apprécie aussi le microclimat créé par la présence d'arbres. Il ne résiste pas au gel.

Utilisations

Alimentaire : On en fait une boisson à partir des graines torréfiées. Le café arabica contient moins de caféine et est plus réputé pour son arôme que le café robusta, issue d'une autre espèce de caféier : Coffea canephora.

Remarques

Cultivé depuis plus de 1000 ans, il fut la seule espèce de caféier cultivé jusqu'au XIXe siècle. Il est désormais principalement cultivé en Amérique du Sud (Brésil, Colombie) même si le café éthiopien demeure le plus réputé.

Le caféier d'Arabie est particulièrement sensible au réchauffement climatique, à la maladie dite de « la rouille du café » (qui se reconnaît à une perte de pigments sur les feuilles, causée par un champignon, entraînant le vieillissement et la mort de la plante) et au scolyte du caféier, insecte friand des grains de café et qui prolifère avec le réchauffement climatique.

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos plantes
    Feuilles de trompette des Anges « Culebra »
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton
    Branches d'un arbre-escargot à feuilles de laurier avec leur feuillage
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton
    Fleurs de mina lobée en gros plan
    Jardin des Plantes
    Branches de thym commun
    Jardin des Plantes
    Feuilles de dattier du Sénégal
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton