Mammifère

Wallaby de Bennett

Macropus rufogriseus

Le wallaby de Bennett appartient à la famille des macropodidés dont le nom d’origine grec signifie « grand pied  ».

Photo d'un wallaby de Bennett

Wallaby de Bennett

© MNHN

Mode de vie

Le wallaby du Bennett est polygame et territorial. Le mâle s’accouple avec les femelles situées sur son territoire.

Le territoire des femelles peut se chevaucher mais jamais celui des mâles. Ces derniers le gagnent à la suite d’affrontements au cours desquels ils se dressent sur leurs pattes postérieures en hochant la tête.

 

Signes distinctifs

Après une courte gestation, le fœtus, sans poil, pas plus gros qu’une fève, sort de l’utérus puis rampe sur la fourrure de sa mère jusqu’à la poche marsupiale dans laquelle il s’accroche à la tétine. Il y reste plusieurs mois pour achever son développement.

Le wallaby de Bennett est une espèce commune et la chasse en est autorisée sur la plupart de son aire de répartition.

Photo de wallaby du Benett

Wallaby du Bennett

© MNHN
Photo d'un soigneur donnant le biberon à un jeune Wallaby de Benett

Soins sur un jeune Wallaby de Bennett 

© MNHN - F.-G. Grandin

Nourrissage des jeunes wallaby de Bennett - Réserve zoologique de la Haute-Touche

© MNHN - F.-G. Grandin

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos animaux
    Otocyon dans son enclos.
    Parc zoologique de Paris
    Deux muntjacs indiens dans un champ.
    Réserve zoologique de la Haute-Touche
    Photo d'un sanglier des Visayas
    Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes
    Deux otaries à crinière, museau contre museau.
    Parc zoologique de Paris
    Zèbre de Grant de face.
    Réserve zoologique de la Haute-Touche