Objet de collecte

Planche à miel

Cette planche permet aux hommes de récolter facilement le miel et la cire des essaims d’abeilles sauvages (Apis dorsata) qui s’installent en dessous.

Planche à miel, Indonésie - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - P. Rameau

À Bornéo, cette petite planche à miel ou tikung est utilisée comme support de nidication pour la collecte et l’apiculture de l’abeille géante asiatique (Apis dorsata). La planche est concave en haut, pour permettre l’écoulement des eaux de pluie, et convexe en bas pour faciliter l’installation et la construction du rayon. Les encoches aux extrémités servent à fixer la planche aux branches des arbres.

Fabrication de planches à miel ou tikung au village de Lubak Mawang (Bornéo indonésien).

© E. Tourneret

Récolte d’une planche à miel de jour. Après l’enfumage, les abeilles s’envolent faisant apparaître le rayon de cire, les larves et le miel.

© E. Tourneret

Tarière pour le déterrage des ignames sauvages (Dioscorea semperflorens), pygmées Aka, Lobaye.

© MNHN - J.-C. Domenech

Déterrage d’un tubercule de Dioscorea semperflorens avec une tarière, dans la terre sableuse. Pygmée Aka, Lobaye, RCA, 1975.

© MNHN - S. Bahuchet

La planche est frottée de vieille cire pour attirer les abeilles. Lorsque l’installation répond aux meilleures conditions, elle permet des récoltes régulières et abondantes, réalisées de préférence de nuit pour minimiser les attaques. Certains apiculteurs du village de Nanga Leboyan (Bornéo indonésien) possèdent jusqu’à quatre cents planches et près d’un quart des structures se peuplent d’abeilles chaque année. Contrairement à la collecte dans les grands arbres ou sur les falaises, les colonies y sont aisément accessibles. Cette technique, qui permet une apiculture simple mais efficace dite « apiculture sur chevron » (rafter beekeeping), s’appuie sur des connaissances précises du cycle biologique de l’espèce et des différentes floraisons.

Cette planche en bois de tembesu (Cyrtophyllum fragrans (Roxb.)DC., Gentianaceae) a été fabriquée par le collecteur Abang Bakra et offerte par son gendre Budi Suriansa.

La planche est associée à un petit enfumoir (ETB-ID-NC-2013-02), à un couteau en bois pour prélever le miel (ETB-ID-NC-2013-03).

Notes de bas de page