Paon bleu Pavo cristatus
Oiseau

Paon bleu

Pavo cristatus

Bien connu pour ses couleurs extravagantes, le paon bleu peut faire une parade nuptiale remarquable : la roue. Brillant de mille feux, ce phasianidé est un exemple de l’importance la sélection sexuelle dans l’évolution biologique.

Paon bleu Pavo cristatus

Paon bleu (Pavo cristatus)

© srijanroyc - stock.adobe.com

Un oiseau spectaculaire

Le paon bleu est connu pour son apparence remarquable. Son plumage iridescent est d’un bleu puissant tandis que ses plumes sont ornées d’un motif coloré. Ce grand oiseau est également paré d’une huppe, petit ornement en éventail sur le haut de sa tête qui lui vaut son nom de "cristatus", c’est-à-dire, "avec une crête". Le paon mâle en impose : avec sa queue, il peut atteindre les 2,20 mètres ! La femelle, quant à elle, n’a pas de traine et porte un plumage plutôt marron. 

Habitudes du paon

Paon

Paon

© PaonS. Kumar - Unsplash

Comme la plupart de phasianidés1, le paon peut voler mais passe la majorité de son temps au sol. Il sait grimper, et même sauter à plus d’1,5 mètre ! Le paon est particulièrement actif en journée, et dort la nuit, souvent perché dans les arbres ou caché dans un abri. 

Habituellement polygame, le paon mâle est solitaire tandis que les femelles vivent en groupe. Pour séduire ces dernières, le mâle fait la roue : il déploie ses plumes pour former un éventail multicolore. Possédant plus d’une centaine de plumes, l’effet n’est pas des moindres et a su fasciner les humains depuis l’Antiquité.

  • 1Famille d'oiseaux galliformes, incluant la caille, le faisan, le paon ou encore la poule.

Un oiseau métallique ?

Le paon semble briller de mille feux avec des reflets métalliques bleus et verts. Ce sont en réalité des effets d’optique ! En réalité, les plumes des paons sont organisées en lamelles. Lorsque la lumière arrive sur celle-ci, elle est diffractée, ce qui explique la variation des couleurs et l’apparence métallique.

Le paon, un exemple de sélection sexuelle

La sélection sexuelle est un des mécanismes participant à l’évolution biologique. Elle représente la lutte entre des individus pour pouvoir se reproduire, et mène à faire perdurer au sein d’une espèce certains caractères qui sont a priori opposés à la survie.

La sélection sexuelle se fonde sur le choix opéré par un partenaire reproducteur qui opte pour un autre qui lui semble le plus adapté. La beauté de la roue du paon bleu serait un des aspects jouant en la faveur d’un mâle : les femelles seraient réceptives au nombre de plumes dans sa queue, à la vivacité des couleurs qu’il présente et à la taille de ses plumes. Bien que la longueur de cette traîne soit un handicap pour les mâles, elle est un véritable avantage reproductif lorsqu’il faut faire une parade nuptiale. 

Lire aussi

L’évolution du vivant

Bien garder son nid

Les femelles pondent généralement de juin à août. Durant la couvaison, les mâles restent très proches du nid et montent la garde : ils crient de façon très stridente à la moindre menace. Ce comportement est maintenu pendant la trentaine de jours d’incubation des œufs. Des prédateurs pourraient en effet s’emparer des pontes, il faut donc bien les protéger.

Un oiseau d’apparat

Particulièrement apprécié pour ses couleurs chatoyantes, le paon est un oiseau domestique très répandu. Errant en liberté dans parcs et jardins, on en trouve notamment autour des bâtiments de l’ONU en Suisse ! Il vit aisément en semi-liberté, dans de vastes espaces végétalisés.

Des paons multicolores

Des variations spectaculaires de la couleur du plumage sont observées chez les paons. On trouve ainsi des paons tout blancs et d’autres, très sombres, dits "nigripennes", avec des tâches noires sur le dos et leurs plumes sont dans un camaïeu de bruns. Enfin, il existe des paons au plumage "arlequin" ! Ces animaux panachés sont un vrai mélange de tâches bleues et d'autres très blanches. Ces différences spectaculaires de couleurs du plumage sont dues à des mutations sur certains gènes qui entraînent une sous-expression ou une surexpression de ces gènes.

Paon bleu Pavo cristatus

Paon bleu (Pavo cristatus)

© pixs:sell - stock.adobe.com
Paon blanc

Paon blanc (Pavo cristatus alba)

© A. Buckin - stock.adobe.com
Paon arlequin

Paon bleu mutation "arlequin"

CC BY 2.0 Ralph Daily
Paon femelle

Paon femelle (Pavo cristatus)

© Aurlie - stock.adobe.com

Article rédigé en septembre 2023. Remerciements à Jérôme Fuchs, Maître de conférences à l'Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité au Muséum national d’Histoire naturelle, pour sa relecture et sa contribution.

Aller plus loin

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Verdier d’Europe © D. Collin
    Kookaburra dans la Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes