Otarie à fourrure australe sur un rocher.
Mammifères

Otarie à fourrure australe

Arctocephalus australis

Cette espèce d’otarie, plus petite que l’otarie à crinière avec laquelle elle cohabite au zoo et dans la nature, est présente sur les côtes de l’Argentine, du Chili, de l’Uruguay et du Pérou.

Otarie à fourrure australe sur un rocher.

Otaries à fourrure australe

© MNHN - F.-G. Grandin

Mode de vie

Ces animaux, sociaux et grégaires, vivent en colonies appelées « rookeries ». Les rapports hiérarchiques sont très marqués, les mâles défendent activement leur territoire.

Signes distinctifs

Chez cette espèce, il existe un dimorphisme sexuel prononcé, les mâles étant 2 à 3 fois plus gros que les femelles.

Le nom de cette otarie fait référence à son sous-poil très dense.

Anecdote

Les mâles sont polygames et peuvent veiller sur des harems de 10 femelles.

Où la trouver sur le plan du zoo ?

Otaries à fourrure australe sur un rocher.

Otaries à fourrure australe

© MNHN - F.-G. Grandin

La colonie des otaries

Les 4 otaries sont nées à l'Oceanogràfic, un océanarium situé à la Cité des arts et des sciences de Valence en Espagne.

Faites connaissance avec la colonie des otaries

La colonie d’otaries du Parc zoologique de Paris est composée de sept individus appartenant à deux espèces. Nora, Ela, Portos, Aramis et la petite Naya, née en juillet 2020, sont des otaries à crinière ; Quito et Jaci sont deux otaries à fourrure australe. Les secondes ont rejoint les premières en février 2019 et le groupe cohabite paisiblement.

Dans la nature, les otaries à crinière et les otaries à fourrure australe se côtoient car elles vivent sur le même territoire, les côtes du Pérou, du Chili, d’Argentine et d’Uruguay, et ont un régime alimentaire piscivore très semblable. Le Parc zoologique de Paris est le seul zoo présentant les deux espèces d’otaries dans le même bassin.

Deux otaries à fourrure australe dont la tête dépasse de l'eau.

Otaries à fourrure australe

© MNHN - F.-G. Grandin
Otarie à crinière vue de face.

Otarie à crinière

© MNHN - F.-G. Grandin

Parrainer la colonie des otaries

Vous pouvez parrainer cette espèce pour préserver la biodiversité et bénéficier de contreparties exclusives.

Parrainer cette espèce

Pourquoi parrainer ? Découvrez tous les bénéfices du parrainage

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos animaux
    Troupeau de cerfs axis
    Réserve zoologique de la Haute-Touche
    Kangourou géant
    Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes
    Gros plan sur la tête d'un Ttigre de Sumatra.
    Réserve zoologique de la Haute-Touche
    Zèbre de Grant de face.
    Réserve zoologique de la Haute-Touche
    Deux oryx algazelle à longues cornes dans leur enclos.
    Parc zoologique de Paris