Ornement corporel

Ornements de cheveux

La collection comporte de nombreux exemples de matière tirée de la biodiversité, depuis la matière première à peine modifiée jusqu’aux objets terminés.

Ornements de cheveux, Rapanui, Île de Pâques - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - P. Rameau

Cet ornement pour cheveux est composé de deux fleurs faites de plumes blanches de coq créole de l’Île de Pâques, reliées par une cordelette de fil violet tressé avec des perles de bois en pendentifs aux extrémités. Au milieu de la cordelette est attachée une petite porcelaine Cypraea brune.

Les poules ont été introduites sur l'Île de Pâques par les Polynésiens qui s’y installèrent il y a plus de 10 siècles. Au cours du XIXe siècle, à la suite de la conquête de l’île par les Européens, de nombreux villages furent abandonnés, dont les poules s’échappèrent et redevinrent sauvages. Les Rapanui confectionnent de grandes coiffes de plumes de queue de coq pour les fêtes traditionnelles. Le développement moderne du tourisme a entraîné un artisanat spécialement dédié, ainsi qu’un renouveau de fêtes et de parades, pour lesquelles sont fabriquées des ornements qui sont un lointain souvenir simplifié des grandes coiffes ancestrales.

Les plumes d’oiseaux forment une matière première ayant un très grand nombre d’usages… des plus ordinaires comme les plumeaux, le rembourrage des coussins avec du duvet, au plus complexes comme les vêtements en peaux cousues de canard eider des Inuit (l’origine de notre « édredon », du danois ederdun, duvet d’eider) – on utilise les plumes, les duvets, voire les peaux.

Quelques usages inattendus, comme les fines plumes de l’extrémité des ailes des oies employées par les peintres miniaturistes.

Les plumes comme monnaie : exemple des hautes terres de Papouasie-Nouvelle-Guinée, où l’usage des plumes pour les parures cérémonielles entraîne d’important réseaux d’échange avec les peuples des basses-terres plus riches en oiseaux de paradis : les célèbres monnaies de plumes rouges en rouleau des îles Salomon.

Et bien entendu, les remarquables et célèbres coiffes des Amérindiens, du nord au sud du continent américain.

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Musée de l'Homme
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Dans les réserves