Sciences participatives

Objectif Plancton, observez la biodiversité marine

Vous êtes plaisancier ? Prélevez en mer des échantillons servant à mesurer les variations d’un écosystème fascinant : l’océan. Il héberge une multitude d’organismes qui flottent et dérivent au gré des courants. Si la plupart sont invisibles à l’œil nu, ils n’en retiennent pas moins l’attention des chercheurs ! Aidez-les à décrypter ce réservoir biologique foisonnant, grâce au programme de sciences participatives Objectif Plancton.

Biodiversité marine

Les zones côtières sont soumises à diverses perturbations, d’origines naturelles et anthropiques. L’une des questions majeures que se posent les scientifiques est de savoir si ces phénomènes peuvent avoir des conséquences sur les écosystèmes marins. Pour le savoir, ils s’intéressent au plancton, qui représente à lui seul plus de 95 % de la biomasse marine, et abrite une biodiversité exceptionnelle : algues microscopiques, cellules reproductrices, larves de poissons mais aussi organismes dont la taille varie de 0,0001 mm pour les bactéries et virus, à plus d’un mètre pour certaines méduses ! Un trésor indispensable au fonctionnement de nos écosystèmes côtiers et de notre Planète.

Micro-organismes maxi utiles

Premier maillon de toutes les chaînes alimentaires, le plancton joue un rôle primordial dans le fonctionnement de l’océan et l’équilibre de notre planète. Le phytoplancton produit plus de 50 % du dioxygène de l’air que nous respirons et contribue à la régulation du climat.

Cap sur la Bretagne

Coordonné par Océanopolis et mené de front par le Muséum, et notamment sa Station marine de Concarneau, avec d’autres acteurs*, le programme de sciences participatives Objectif Plancton offre une opportunité unique de pouvoir échantillonner le plancton en différents points de manière simultanée : en rades de Brest et Lorient, ainsi qu’en baie de Concarneau. Cette opération à dimension régionale, véritable démarche éco-citoyenne, mobilise trois fois par an sur les côtes bretonnes des particuliers plaisanciers, des associations et clubs nautiques comme Les Glénan ou encore des amicales de pêcheurs, qui apportent tous leur soutien aux scientifiques. Quelles sont les relations entre la composition du plancton et les larves de poissons ? Pourquoi une espèce plutôt qu’une autre est-elle présente à un endroit précis et cela à une certaine période de l’année ? Les données récoltées grâce au projet permettent d’étudier la variabilité saisonnière et la répartition de la communauté planctonique pour une meilleure compréhension des écosystèmes côtiers et de l’océan. Une vigilance indispensable face aux changements affectant la planète bleue, grâce à un projet auquel vous pouvez vous associer.

  • *Porté par Océanopolis, le programme Objectif plancton mobilise d’une part des acteurs de la recherche scientifique (Institut universitaire européen de la mer / IUEM-UBO, Université de Bretagne occidentale, Ifremer, Muséum national d’Histoire naturelle, Sorbonne Université) et, d’autre part, des acteurs de la culture scientifique (Fonds Explore, Observatoire du plancton).

Questionnements scientifiques

Deux axes structurent les travaux de recherche du programme Objectif Plancton : l’un sur le plancton animal, appelé zooplancton (en particulier les larves de poissons), l’autre sur le plancton végétal, appelé phytoplancton. Ce dernier axe comporte lui-même trois volets : le premier, environnemental, concerne l’analyse des nutriments et leur lien avec le plancton végétal, le deuxième s’intéresse à la biodiversité et le dernier est axé sur les algues toxiques.

Méthodologie commune

Vous avez l’occasion de faire une sortie en mer ? Profitez-en pour vous inscrire au programme. Aucune formation préalable n’est requise et il vous suffit de suivre des instructions simples pour remplir parfaitement votre mission. Le protocole de collecte du plancton, ainsi que les procédures à respecter pour le préserver jusqu’à votre retour à terre vous sont expliqués. Un kit de prélèvement vous est remis comprenant entre autres filets, tube collecteur et lugol pour conserver les échantillons. Il faut dire que les scientifiques ont mis au point une méthodologie et des outils communs aux trois sites de prélèvement. Ils ont également défini les paramètres physiques, chimiques et biologiques pris en considération lors de la phase d’analyse : température de l’eau de mer, turbidité (quantité de matières en suspension), PH (potentiel hydrogène de l’eau) salinité, diversité du plancton végétal (phytoplancton) et inventaire des larves de poissons (ichtyoplancton). Vous ne regarderez plus l’eau de mer de la même manière une fois revenu au port, grâce à l’éclairage des scientifiques…

Pour participer

Si vous souhaitez participer à l'observatoire Objectif Plancton, rendez-vous sur le site d'Océanopolis Brest.

Site d'Océanopolis Brest

Le programme Objectif Plancton est coordonné par Océanopolis Brest.

    Quoi de neuf au muséum ?
    Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'Homme et la nature.