Mammifère

Girafe d’Afrique de l’Ouest

Giraffa camelopardalis

Notre groupe de girafes, composé de plus d'une dizaine d'individus, est l'un des plus importants en captivité en France et même en Europe !

Girafe de l'ouest

Girafe de l'ouest au Parc zoologique de Paris

© MNHN - F.-G. Grandin

Mode de vie

Les femelles girafes sont très attentives l’une à l’autre et s’entraident pour assurer la protection de leur groupe. Ainsi, lors de naissances, on peut voir les femelles faire cercle autour d'un nouveau-né afin de le protéger d'éventuels prédateurs.

Signes distinctifs

Avec ses 4 à 5 mètres de hauteur et ses 600 à 1 500 kg, la girafe est l’un des animaux les plus connus de la savane africaine. Chaque individu possède une robe unique, qui le distingue de ses congénères.

Les girafes du Parc zoologique de Paris sont issues de la sous-espèce dite des girafes de Kordofan, Giraffa camelopardalis antiquorum, du nom d'une ancienne province du Soudan.

Zarafa, la première girafe de La Ménagerie, le zoo Jardin des Plantes, a été offerte par le Pacha d’Égypte, Méhémet-Ali, au Roi Charles X en 1827. Elle a été accueillie à Marseille par Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, le directeur de la Ménagerie, qui l'escorta dans sa marche de 41 jours vers Paris. 

La girafe d'Afrique de l'Ouest : une espèce menacée

 

Le dernier troupeau de girafes en liberté se trouve actuellement au Niger. Les menaces qui pèsent sur cette espèce sont la chasse illégale, la destruction de l’habitat par la désertification du Sahel, l’expansion de l’agriculture, la croissance démographique, le surpâturage, les guerres et l’activité minière. La population est de plus en plus fragmentée et a diminué de 70 % en 30 ans, entre 1985 et 2015. Pour la sous espèce du Kordofan, on comptait encore 3700 individus dans les années 1980, seulement 2000 en 2016.

L'action du Muséum pour protéger la girafe

Le Parc zoologique de Paris participe au programme d’élevage européen. Son groupe de girafes est composé de 13 individus. Les actions de conservation sur le terrain s’appuient sur des transferts de troupeaux, une prise de conscience des populations humaines locales et des lois de protection de l’environnement.

À écouter

Écoutez l'histoire de la girafe racontée par Aude Bourgeois, vétérinaire au Muséum.

D'autres histoires fabuleuses sur nos collections sont à retrouver dans Les Curieuses histoires du Muséum, un podcast original co-produit par France Culture et le Muséum national d'Histoire naturelle.

Faites connaissance avec le troupeau de girafes

Les girafes ont toutes un pelage différent qui les distinguent les unes des autres comme nos empreintes digitales. Les soigneurs du Parc ont toutefois un petit truc pour les reconnaître : par exemple, Adeline n'a presque plus de poils sur les cornillons à force de fureter partout !

Au Parc zoologique de Paris, les girafes suivent un atelier de désensibilisation sonore. Les soigneurs leur présentent des papiers froissés et les familiarisent à des sons nouveaux pour réduire le stress causé par les bruits inhabituels de leur environnement.

Girafes dans leur enclos.

Adeline, la girafe d'Afrique de l'Ouest

© MNHN - F.-G. Grandin

Parrainer les girafes d’Afrique de l’Ouest

Vous souhaitez parrainer cette espèce ? Grâce à votre don, vous contribuerez au financement de projets d'ampleur qui visent à améliorer le bien-être des animaux dans nos zoos et à mieux connaître les espèces menacées pour mieux les protéger dans leur milieu naturel. Vous pourrez également bénéficier de contreparties exclusives !

Je parraine les girafes d’Afrique de l’Ouest

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos animaux
    Otocyon dans son enclos.
    Parc zoologique de Paris
    Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes
    Glouton sous un morceau de bois.
    Parc zoologique de Paris
    Martre à gorge jaune
    Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes
    Photo d'un souslik d'Europe
    Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes