Spécimen naturalisé

Couagga de Louis XVI

Equus quagga quagga

Le curieux zèbre de la salle des espèces disparues est un des rescapés de la ménagerie de Versailles. C’est l’un des seuls représentants de l’espèce disparue à la fin du XIXe siècle.

Couagga (Equus quagga)

© MNHN - L. Bessol

Recherché pour sa peau et sa viande jusqu’à son extinction au xixe siècle, le couagga est un zèbre d’Afrique australe à la robe brune et aux rayures présentes uniquement à l’avant du corps.

La dernière représentante de l’espèce s’est éteinte dans un zoo d’Amsterdam en 1883. Pourtant, les couaggas étaient abondants dans les plaines du sud de l’Afrique jusqu’au début du xixe siècle. Un spécimen fut rapporté à la Ménagerie royale de Versailles en 1784 par un capitaine de vaisseau revenant des Indes. En 1794, l’animal fut transféré à la Ménagerie du Jardin des Plantes où il mourut quatre ans plus tard et fut ensuite naturalisé.

L’originalité de la robe du couagga en comparaison de celle des autres zèbres africains a longtemps fait penser qu’il constituait une espèce à part entière, mais certaines analyses génétiques ont récemment suggéré qu’il serait une sous-espèce du zèbre des plaines qui en compterait six.

Animal grégaire qui occupait les régions herbeuses d’Afrique australe, le couagga fut abondamment chassé par les premiers colons européens pour sa viande, sa peau mais aussi parce qu’il était en concurrence avec le bétail pour les pâturages.

Depuis le début des années 2000, un groupe de recherche a permis, par sélection successive de zèbres des plaines, de recréer un animal qui présente la même robe que le couagga mais qui n’en sera jamais réellement un.

Joséphine Lesur

Où le trouver ?

Le couagga de Louis XVI se trouve dans la Grande Galerie de l'Évolution, au niveau 2 "L'Homme, facteur d'évolution", dans la salle des espèces menacées et disparues.

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Grande Galerie de l’Évolution
    Sinobirma malaisei sur fond noir
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Dans les réserves