Outil

Aiguille à chas

Témoin de la pratique de la couture par les sociétés préhistoriques, l’aiguille à chas constitue l’un des éléments les plus fins de l’artisanat paléolithique en os.

Aiguille à chas, Paléolithique supérieur (Magdalénien) - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - J.-C. Domenech

Découverte dans l’abri de la Chaire-à-Calvin, sur la commune de Mouthiers-sur-Boëme, en Charente, sur les parois duquel sont sculptés plusieurs animaux (bison, bouquetin, cheval), cette aiguille à chas illustre la maîtrise artisanale des sociétés magdaléniennes.

Les plus anciennes d’entre elles sont apparues il y a environ 20 000 ans. Elles sont traditionnellement réalisées à partir de diaphyse d’os longs par la technique du double rainurage, qui vise à extraire une baguette en faisant deux sillons parallèles, réguliers et profonds dans le matériau. Elles sont ensuite appointées à l’une de leurs extrémités et délicatement perforées à l’autre (pour faire le « chas »).

Avec de nombreux autres objets en matière dure d’origine animale, la production des aiguilles à chas est largement répandue au Magdalénien, époque durant laquelle fut habité et décoré l’abri de la Chaire-à-Calvin.

Patrick Paillet et Éric Robert

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Musée de l'Homme
    Dans les réserves