Sculpture

Salamandre

Cette exceptionnelle ronde-bosse qui représente un amphibien est unique dans l’art du Paléolithique supérieur. Elle illustre la parfaite maîtrise technique des artistes et la diversité de leurs créations.

Salamandre, Paléolithique supérieur, bois de renne - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - J.-C. Domenech

Cette sculpture longue de 10,6 cm a été réalisée en ronde bosse dans une baguette de bois de renne, puis gravée finement pour en apporter les détails qui permettent de l’identifier. Considérée longtemps – et ainsi dénommée dans la littérature – comme une salamandre, elle représenterait plutôt un triton d’après la forme en éventail de sa queue.

Issue des importantes fouilles conduites par Jean Maury pour le compte du chimiste Joseph Achille Le Bel, cette œuvre est l’illustration d’un thème animalier unique au Paléolithique supérieur. Plus largement, les représentations d’insectes comme de petits animaux sont très exceptionnelles dans cet art qui fait la part belle aux grands mammifères mais aussi aux carnivores comme le lion.
Cette sculpture remarquablement conservée témoigne de l’attention portée par les « artistes » magdaléniens au détail anatomique, manifeste ici dans les deux yeux en creux finement gravés sur la tête losangique.

Patrick Paillet et Eric Robert

Salamandre, Paléolithique supérieur, bois de renne - Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN - J.-C. Domenech

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Musée de l'Homme
    Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée
    Musée de l'Homme