Photo d'un puma
Mammifère

Puma

Puma concolor

Le puma tire son nom d'un mot quechua qui veut dire "puissant". Parmi les 40 noms qu'on lui donne, on retrouve aussi "cougar", "catamount" ou "lion des montagnes".

Photo d'un puma

Puma

© MNHN - F.-G. Grandin

Un félin imposant

Les puma ont des gabarits très variables selon leur région d'origine : ceux qui vivent le plus au nord du continent américain peuvent être jusqu'à trois fois plus imposants que ceux des régions tropicales. Il fait ainsi partie des plus grands félins d'Amérique du Nord, tandis qu'au sud le jaguar le dépasse.

Un félin très puissant

Le puma a une puissance remarquable : il peut s'attaquer à des proies pesant jusqu'à 500 kilos, comme le wapiti. Ses pattes postérieures sont proportionnellement les plus longues de tous les félins, ce qui en fait le meilleur sauteur de cette famille : il peut bondir sur 10 mètres de long pour 5 mètres de haut !

S'il chasse plutôt au sol, il reste un bon grimpeur qui se réfugie dans les arbres au besoin, notamment pour éviter une menace.

Le puma de Patagonie : une espèce menacée

L’extension des zones agricoles réduit le territoire du puma et les activités de chasse raréfient ses proies. Il est parfois directement abattu par les éleveurs lorsqu’il s’attaque au bétail. Sa chasse est même légale dans plusieurs états de l’ouest des USA bien qu’elle ait été interdite par référendum en Californie en 1990.

Le puma a disparu de la moitié est des États-Unis au cours des deux cent ans qui ont suivi la colonisation du continent par les Européens. Il ne subsiste aujourd’hui de cette population orientale qu’un petit groupe isolé en Floride, extrêmement menacé. La population de l’ouest des États-Unis est en revanche en augmentation et l’on peut même observer des pumas dans des zones urbaines, comme  à Los Angeles. En Amérique du Sud, la situation des pumas est moins connue, mais l’espèce semble globalement en déclin. La chasse au puma est strictement interdite dans plusieurs pays d’Amérique  centrale et du Sud, mais autorisée dans certaines régions de l’Argentine et du Pérou. Aux États-Unis, au Mexique et au Canada, elle est réglementée.

L'action du Muséum pour protéger le puma de Patagonie

Le Parc zoologique de Paris est partenaire de l’ONG chilienne Fauna australis pour un travail d’étude de la population et de sensibilisation des éleveurs, un suivi sanitaire des populations sauvages et captives et la conservation du patrimoine génétique de cette espèce.

Faites connaissance avec les pumas

Le groupe de pumas du Parc zoologique de Paris est composé de trois individus. Maceo, le mâle, cohabite avec Kali et Maeli, les deux femelles. Maceo est un individu particulier puisqu’il est né à l’état sauvage. Ne pouvant être relâché dans son milieu naturel, il a été recueilli par le Parc zoologique de Paris dans le cadre d’un partenariat avec l’ONG Fauna Australis. 

Maeli est plus petite que Kali. Maceo, quant à lui, se distingue à son pelage plus foncé et à sa silhouette plus trapue que celle de ses congénères.

Les soigneurs du Parc zoologique de Paris les entraînent à suivre une cible pour les habituer à s'approcher des grilles. Cet exercice a notamment pour but de leur faire accepter les prises de sang à la queue.

Photo d'un puma

Puma

© MNHN - F.-G. Grandin
Photo d'un puma

Puma

© MNHN - F.-G. Grandin
Photo d'un puma

Puma

© MNHN - F.-G. Grandin

Carte d'identité

  • Prénom(s) : Macéo, Kali et Maeli

Parrainer les pumas

Vous souhaitez parrainer cette espèce ? Grâce à votre don, vous contribuerez au financement de projets d'ampleur qui visent à améliorer le bien-être des animaux dans nos zoos et à mieux connaître les espèces menacées pour mieux les protéger dans leur milieu naturel. Vous pourrez également bénéficier de contreparties exclusives !

Je parraine les pumas

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos animaux

    Guanaco

    Parc zoologique de Paris
    Troupeau de cerfs axis

    Cerf axis

    Réserve zoologique de la Haute-Touche
    Photo d'un lamantin dans le bassin de la serre tropicale

    Lamantin des Antilles

    Parc zoologique de Paris
    Trois vigognes dans leur enclos dans la biozone Patagonie.

    Vigogne

    Parc zoologique de Paris
    Deux muntjacs indiens dans un champ.

    Muntjac indien

    Réserve zoologique de la Haute-Touche