Plante à fleurs

Myrte de l'Oregon

Umbellularia californica (Hook. & Arn.) Nutt.

Le laurier de Californie est un arbre de taille conséquente (20-30 m) connu pour ses nombreuses vertus médicinales, alimentaires et artisanales. Il peut être néanmoins vecteur d’un pseudo champignon (Phytophtora ramorum) responsable de la mort subite du chêne, et implique donc une certaine vigilance.

Feuilles de myrte de l'Oregon

Myrthe de l'Oregon (Umbellularia californica) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton

© MNHN - A. Iatzoura

Étymologie

Umbellularia, "petite ombelle", est une référence à la forme de ses inflorescences. Californica signifie "de Californie".

Description et période de floraison

Umbellularia est un arbre à feuillage persistant atteignant 20 à 30 mètres de haut. Les feuilles, aromatiques et en forme de fer de lance, rappellent celles du laurier, qui fait d'ailleurs partie de la même famille. Lorsqu'elles sont froissées, les feuilles exhalent une forte odeur qui peut causer des maux de tête. Les fleurs jaunâtres sont petites et disposées en petites ombelles (inflorescences constituées de fleurs fixées toutes en un même point par des pédoncules tous de même longueur). Le fruit, dit “noix de Californie”, est une baie ronde et verte tachetée de jaune, semblable à un mini avocat (le genre Persea, les avocatiers, est étroitement apparenté à Umbellularia). Pourpre à maturité, elle a la peau dure et fine et une chair grasse autour d'une graine dure à la coque fine.

Exigences écologiques

Il apprécie tout sol et tolère des températures négatives jusqu'à -12°C.

Utilisations

Alimentaire : Les feuilles séchées sont utilisées en assaisonnement à très faible dose (comme pour le laurier sauce, la feuille doit être cuite avec l'aliment) ; dans les civilisations amérindiennes, une partie de la chair du fruit était consommée après séchage, et les graines après torréfaction.

Artisanale : Le bois, blond à brun une fois sec, est usiné pour réaliser notamment des guitares (reconnu par les luthiers), des ustensiles de cuisine...

Médicinale : Dans les civilisations amérindiennes on l'utilise contre les maux de têtes, de dents et d'oreilles (feuilles), les rhumatismes et névralgies (cataplasmes de feuilles), maux d'estomac, de gorge et pour le dégagement des bronches (infusions de feuilles).

Remarques

Il est la seule espèce de son genre. Il peut abriter le pathogène responsable de la “mort subite du chêne”, maladie décimant les chênes de l'Oregon et de la Californie.

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos plantes
    Photo d'un avocatier en pied
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton
    Jardin des Plantes
    Photo de deux fleurs violettes d'Iris d'Alger
    Jardin des Plantes
    Feuilles d'un caféier d'Arabie
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton
    Buisson de beauté devant une serre
    Jardin des Plantes