Mammifère

Martre à gorge jaune

Martes flavigula

À la fois terrestre et arboricole, cette grande martre a un pelage caractéristique qui la distingue des autres martres : la tache jaune qui lui donne son nom s’étend sur tout le ventre et sur le dos.

Martre à gorge jaune

Martre à gorge jaune (Martes flavigula).

MNHN - F.-G. Grandin

Mode de vie

Bien qu’elle se déplace principalement au sol, la martre à gorge jaune sait parfaitement grimper aux arbres et sauter plusieurs mètres d’une branche à l’autre. Elle vit et chasse seule ou en groupe de 2 ou 3 des proies variées, de l’insecte au petit cervidé d’une douzaine de kilos. Elle mange également des fruits, contribuant ainsi à la régénération de la forêt en dispersant les graines. A l’époque de la reproduction les mâles s’affrontent pour conquérir une femelle. La longue gestation est due à l’implantation tardive des œufs dans l’utérus, plusieurs mois après l’accouplement.

Signes distinctifs

Avec une queue qui mesure 2/3 de la taille du corps, c’est la plus grande des martres eurasiennes !

La martre à gorge jaune n’est pas menacée. Elle est parfois chassée pour sa fourrure, notamment en Sibérie et en Corée, mais reste protégée dans de nombreuses aires et n’a pas de prédateurs. Peu craintive vis-à-vis de l’homme, il lui arrive de s’approcher des habitations pour chaparder dans les poulaillers ou dans les poubelles.

Photo d'un martre à gorge jaune

Martre à gorge jaune (Martes flavigula)

© MNHN - J. Munier
Photo de martres à gorge jaune

Martres à gorge jaune (Martes flavigula)

© MNHN - J. Munier
Photo d'un martre à gorge jaune

Martre à gorge jaune (Martes flavigula)

© MNHN - J. Munier
Photo d'un martre à gorge jaune

Martre à gorge jaune (Martes flavigula)

© MNHN - F.-G. Grandin

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos animaux
    Otocyon dans son enclos.
    Parc zoologique de Paris
    Deux muntjacs indiens dans un champ.
    Réserve zoologique de la Haute-Touche
    Kangourou géant
    Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes
    Deux otaries à crinière, museau contre museau.
    Parc zoologique de Paris
    Zèbre de Grant de face.
    Réserve zoologique de la Haute-Touche