Plante à fleurs

Asiminier

Asimina triloba (L.) Dunal

Ce petit arbre originaire d’Amérique du Nord de la famille des annonacées développe un fruit de couleur vert jaune à maturité qui est dégusté cru, en crème glacée, sorbet, boisson fermentée ou pâtisserie. Le goût rappelle à la fois l’ananas et la banane à la texture fondante.

Fleur d'asiminier

Asiminier (Asimina triloba) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton

© MNHN - C. Joulin

Étymologie

Asimina est la version latinisée du nom donné par les amérindiens algonquins à la plante. Triloba signifie « à trois lobes », en référence à ses fleurs.

Description et période de floraison

C'est un arbre au feuillage caduc mesurant de 6 à 14 mètres. Les rameaux rougeâtres, portent des feuilles alternes, au port retombant, oblongues et pointues de 15 à 30 centimètres. Vert soutenu sur l'endroit, grisâtres sur l'envers, elles se parent de dorée puis de brun avant de tomber. Elles peuvent être recouvertes d'un léger duvet brun. Les fleurs, solitaires, hermaphrodites, apparaissent avant les feuilles en début de printemps. Elles comprennent trois sépales verts duveteux, trois grands pétales extérieurs et trois pétales intérieurs dressés de couleur bordeaux à rouge lie-de-vin ainsi que de nombreuses étamines au centre. Elles mesurent 5 centimètres de diamètre et prennent l'apparence de clochettes. Les boutons floraux sont visibles dès l'année précédant la floraison. Le fruit est une baie oblongue et charnue de 15 centimètres de long environ. La peau varie du vert au jaune à maturité, puis brun à sur-maturité. La chair est crémeuse, blanche à orange et possède une saveur proche de la banane et de la mangue. Elle renferme une à deux rangées de graines brunes et aplaties, longues de 2 centimètres et semblables à des haricots.

Exigences écologiques

Il préfère un sol riche, frais, profond et humide, à l'abri du vent ainsi qu'une exposition ensoleillée. Il apprécie les climats tempérés et ne tolère pas l'aridité et des chaleurs trop fortes.

Utilisations

  • Ornementale
  • Alimentaire : Le fruit (riche en vitamine C, manganèse, acides gras saturés, acides aminés...) est dégusté cru, en crème glacée, sorbet, boisson fermentée ou pâtisserie. Le fruit se consomme mûr (toxique si vert, déplaisant à sur-maturité) sans peau et sans graines, sous peine de nausées, vomissements et problèmes intestinaux.

Divers

Il sert d'insecticide (grâce à l'acétogénine) et ses principes actifs sont étudiés en pharmaceutique.

Remarques

Toute la plante (branches, feuilles, graines, racines, fruits verts) est toxique du fait d'une quantité importante d'alcaloïdes et de tanins. La fleur est très appréciée de certains papillons et des mouches à viande car elle exhale une légère odeur de viande en décomposition.

Branche d'asiminier portant des fruits

Asiminier (Asimina triloba) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton

© MNHN - C. Joulin
Fruit d'un asiminier

Asiminier (Asimina triloba) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton

© MNHN - C. Joulin

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos plantes
    Tomates en arbre sous leurs feuilles
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton
    Nénuphars Victoria du Parana sur un plan d'eau
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton
    Fleurs de cardamome
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton
    Détail de fleurs d'immortelle italienne (plant de Curry)
    Jardin des Plantes
    Feuilles rouges d'une irésine réticuliée
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton