Plante à fleurs

Yucca géant

Yucca gigantea Lem.

D’usage alimentaire et agricole, le Yucca géant impressionne par sa taille. Sa floraison en panicules de fleurs blanches (fleurs comestibles) contraste bien avec son feuillage vert-bleuté.

Fleurs de yucca géant

Yucca géant (Yucca gigantea) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton

© MNHN - C. Joulin

Étymologie

Yucca est un terme d'origine haïtienne (langue amérindienne Arawak), désignant le manioc. Gigantea signifie « géant ».

Description et période de floraison

Yucca gigantea est un arbuste mesurant généralement 5 mètres de haut, rarement 9. Son tronc épais est simple ou multiple et se caractérise chez les spécimens âgés par une base très élargie en forme de patte d'éléphant (à l'âge adulte). Le feuillage est persistant, avec des feuilles étroites et rigides d'un demi-mètre à un mètre. D'une teinte vert-bleu, elles ne sont pas épineuses. Quand elles meurent, elles restent fixées plusieurs années formant un « jupon » autour du tronc. La floraison (en fin de printemps) s'organise en panicules (grappe de grappes) mesurant jusqu'à 2 mètres de long et comportant de nombreuses fleurs blanches en forme de cloche. Les fruits, ovales et charnus, contiennent des graines noires épaisses.

Exigences écologiques

Il préfère les climats tempérés et subtropicaux, à l'abri des fortes pluies et de l'humidité. Il apprécie tout type de sol. Il tolère la sécheresse et supporte un peu de gel.

Utilisations

  • Ornementale.
  • Alimentaire : Les pétales sont comestibles après blanchiment à l'eau bouillante, ils sont cuisinés comme un légume.
  • Agricole : Ce yucca est planté sur les pentes pour prévenir l'érosion du sol dans les plantations de café.

Remarques

La fleur, appelée « izote », est la fleur nationale du Salvador. Les yuccas ont un système de pollinisation très spécialisé en association avec de petits papillons de nuit (famille des Prodoxidés). C'est un système dit « mutualiste » car il est obligatoire et bénéfique pour les deux participants. L'insecte femelle transporte le pollen des étamines d'une plante jusqu'au stigmate d'une autre fleur, effectuant ainsi la fécondation et permettant donc la production de graines, mais en même temps elle pond un œuf dans la fleur. La chenille qui en sera issu se nourrira de quelques-unes des graines en développement, tout en laissant assez de semences pour perpétuer la plante. L'espèce était également connue sous le nom de Yucca elephantipes, donné par Eduard von Regel en février 1859. Ce dernier n'ayant toutefois pas légitimé son appellation par une publication valide, c'est Charles Lemaire qui donnera son nom actuel à l'espèce en novembre 1859.

Feuilles de yucca géant

Yucca géant (Yucca gigantea) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton

© MNHN - A. Iatzoura
Fleurs de yucca géant

Yucca géant (Yucca gigantea) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton

© MNHN - C. Joulin
Fleurs de yucca géant

Yucca géant (Yucca gigantea) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton

© MNHN - C. Joulin

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos plantes
    Branches d'un noisetier
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton
    Fleurs d'oiseau du paradis en gros plan
    Jardin des Plantes
    Buisson de chèvrefeuille des Baléares
    Jardin des Plantes
    Feuilles de palmier bangalow
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton
    Fleurs rouges de russélie à feuilles de prêle
    Jardin botanique Val Rahmeh-Menton