Fougère

Fougère arborescente d'Australie

Sphaeropteris cooperi

Native d’Australie, cette fougère arborescente impressionnante peut atteindre 15 mètres de hauteur. Avec sa relative rusticité et sa propension à se multiplier aisément, c’est l’un des sujets les plus prisés des amateurs d’architecture paysagère.

Feuilles de fougère arborescente d'Australie sur fond bleu

Fougère arborescente d'Australie (Sphaeropteris cooperi) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton

© MNHN - A. Iatzoura

Étymologie

Sphaeropteris est composé de sphaera (sphère) et de pteris, nom utilisé pour désigner les fougères en latin. Cooperi est un hommage au botaniste britannique Thomas Cooper.

Description et période de floraison

Cette fougère arborescente croît rapidement pour atteindre 6 à 15 mètres de haut. Le sommet du stipe (tige robuste ressemblant à un tronc) et les jeunes feuilles, enroulées en crosses, sont recouverts de longues écailles soyeuses, couleur paille. La couronne est largement étalée et les feuilles (dites « frondes ») vert clair peuvent atteindre une longueur de 4 à 6 mètres. Les fougères n'ont pas de fleurs et donc pas de graines, elles se reproduisent par des spores. Ceux-ci sont produits dans de petits sacs, les sporanges, regroupés en amas, les sores, à la face inférieure des feuilles. Ici les sores sont globuleux et nus.

Exigences écologiques

Pour bien s'épanouir, elle a besoin d'un climat chaud et humide, une exposition à l'ombre ou mi-ombre et une zone abritée. La plante perd ses frondes en cas de gelées, mais peut éventuellement se rétablir.

Utilisations

Ornementale.

Remarques

Facile à cultiver, elle est une des fougères arborescentes les plus prisées dans les jardins et les aménagements paysagers. Cependant, elle est très vigoureuse et peut s'échapper dans la nature en région chaude, elle est ainsi devenue invasive à Hawaï et à la Réunion.

Notes de bas de page