Un jeune puma naît sous les yeux des visiteurs au Parc zoologique de Paris

Naissances

26.08.2020

La femelle puma Maeli a créé la surprise en mettant bas dans son enclos, sous le regard ébahi des visiteurs !


Une naissance exceptionnelle

Vendredi 21 août, à 10 h 30, Maeli a mis au monde un premier petit, malheureusement mort-né. Quelques heures plus tard est né un second jeune, en bonne santé. Bien qu’il s’agisse de sa première portée, Maeli fait preuve d’un comportement maternel exemplaire !

Arrivée au Parc zoologique de Paris en 2018, elle s’est progressivement rapprochée de l’autre femelle, Kali, et du mâle Maceo. Elle a mis bas dans son enclos extérieur, en présence de ses congénères, ce qui prouve qu’elle se plaît dans cet environnement.

Chez les pumas, la gestation dure environ 90 jours. Le petit ouvrira les yeux dans 10 à 15 jours, et commencera ensuite à suivre sa mère. 

Avez-vous remarqué ? À la naissance, les jeunes pumas sont tachetés de noir : ils ne prennent leur fourrure uniforme qu’à l’âge de 16 mois environ.

Vous pouvez d’ores et déjà apercevoir cette adorable boule de poils dans son enclos, même si une barrière a provisoirement été installée à 1,50 mètre de la vitre pour éviter les attroupements et donner un peu de tranquillité à Maeli. Cette mise à distance évoluera au cours des semaines à venir.

Un patrimoine génétique sauvage

Maceo, notre mâle puma, est l’un des rares animaux du Parc zoologique de Paris à être né à l’état sauvage. Il s’agit d’un des nombreux pumas capturés par les services chiliens pour cause de prédation sur les troupeaux de moutons et camélidés.

Ne pouvant être relâché dans son milieu naturel, il a été recueilli en 2016 par le Parc zoologique de Paris dans le cadre d’un partenariat avec l’ONG Fauna Australis. 

Notre petit puma dispose donc d’une partie du patrimoine génétique sauvage de l’espèce !

Le projet PUMA du Parc zoologique de Paris

Les pumas présentés au Parc zoologique de Paris sont des Puma concolor puma, une sous-espèce originaire du Chili, encore mal connue des scientifiques.

Le projet PUMA du Parc zoologique de Paris, mené en partenariat avec l’ONG chilienne Fauna Australis, est unique au monde. Il a pour objectif l’étude et la conservation du Puma concolor puma, grâce à trois actions :

  • l’étude de la population sauvage : échantillonnage génétique, évaluation de l’état sanitaire des pumas dans le milieu naturel, campagne de communication auprès des éleveurs chiliens sur les modalités de la cohabitation élevages / pumas…
     
  • l’étude de la population captive de pumas au Chili : réalisation d’un bilan sanitaire et zootechnique des pumas captifs en centre de réhabilitation, assistance technique et vétérinaire avec les différents acteurs locaux….
     
  • la conservation du patrimoine génétique de la sous-espèce au Parc zoologique de Paris : transfert de quelques individus captifs, qui ne pourraient pas être réintroduits dans leur milieu naturel, établissement d’une population au Parc zoologique de Paris afin de conserver un patrimoine génétique pur…

Envie de soutenir ces actions ? Vous pouvez parrainer nos pumas !

Un record du monde animal !

Le saviez-vous ? Les pattes arrière du puma sont plus larges et plus puissantes que ses pattes avant : cette morphologie lui permet de sauter jusqu'à quatre mètres de haut sans élan et de faire des bonds de six à dix mètres de long. Il peut aussi courir jusqu'à 70 km/h. Un vrai champion olympique !