Spécimen naturalisé

Manchot empereur juvénile

Aptenodytes forsteri

Plus grand représentant de la famille des manchots, cet oiseau emblématique de l’Antarctique bat également le record de l’adaptation au froid.

Autre spécimen de manchot empereur juvénile exposé dans la Grande Galerie de l’Évolution

© MNHN - A. Iatzoura

Comme tous les représentants de ce groupe, le manchot empereur a perdu la faculté de voler au cours de son évolution. Les os du membre supérieur sont aplatis, transformant ses ailes en ailerons natatoires qui lui permettent de « voler » sous l’eau où il se propulse avec des pointes de 30 km/heure. Grâce à son plumage extrêmement dense, renforcé par une couche isolante de filaments duveteux entre la peau et les plumes, il peut résister aux températures extrêmes de l’air comme de l’eau.

Notes de bas de page